Fin de la carte SIS le 1er janvier : que va-t-il se passer ?

Dernière mise à jour: novembre 2016
123-dr-apoth-pil-170_08.jpg

news A partir du 1er janvier, les patients ne devront plus présenter leur carte SIS chez le pharmacien ou à l'hôpital.

La carte SIS faisait partie du paysage belge des soins de santé depuis de nombreuses années. Elle est remplacée par la carte d'identité électronique, qui permettra (via un système sécurisé) de s'assurer que le titulaire est en ordre d'assurance maladie, donnant ainsi droit au remboursement des prestations de santé.

Les informations transiteront entre les mutualités et les dispensateurs de soins. Elles ne seront donc pas stockées dans la puce de la carte d'identité et ne pourront être consultées que par les prestataires de soins authentifiés. Personne d'autre n'y aura accès, ni l'administration, ni le médecin du travail, ni la police, ni l'employeur.

Les données seront constamment et automatiquement mises à jour, une actualisation beaucoup plus simple que pour la carte SIS, avec donc moins d'erreurs possibles, par exemple en termes de remboursement.

Ceux qui ne disposent pas d'une carte d'identité électronique recevront par l'intermédiaire de leur mutualité une carte dite isi+. Les enfants possédant une KidsID la recevront aussi, même si ces cartes feront double emploi.

Quant aux vignettes, elles devront toujours être apposées sur les attestations qui l'exigent (remboursements, analyses de laboratoire...).

Un petit conseil : en attendant que le système soit parfaitement rôdé, ne jetez pas votre carte SIS...

auteur : Barbara Simon - journaliste lifestyle
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram