ad

Mini-AVC : les symptômes d'alerte

Dernière mise à jour: février 2017 | 8925 visites
123-p-hersenen-scan-170-2.jpg

news Environ un tiers des patients victimes d'un accident vasculaire cérébral (AVC) ont souffert par le passé d'un mini-AVC, appelé accident ischémique transitoire (AIT) qui donne à craindre la survenue ultérieure d'un accident beaucoup plus grave. Quels sont les signes de l'AIT ?

L'accident ischémique transitoire ou ischémie cérébrale transitoire (ICT) est un déficit neurologique d'apparition soudaine, d'origine vasculaire, régressant spontanément en quelques heures, sans séquelles.

Les signes

• paralysie d'un côté du visage (paralysie faciale latérale) ou du bras
• troubles de la parole
• troubles de l'équilibre
• mal de tête sévère

Ces symptômes disparaissent après quelques minutes ou quelques heures, ce qui fait souvent croire qu'ils ne présentent pas un caractère de gravité. Il est cependant crucial de s'adresser immédiatement à un médecin. En effet, lorsque la cause de l'AIT est décelée, des mesures spécifiques (médicaments, hygiène de vie...) peuvent être mises en oeuvre pour prévenir l'accident vasculaire cérébral, dont le taux de mortalité est particulièrement élevé, alors qu'une proportion importante de ceux qui y survivent souffre de lourdes séquelles.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub