Cigarette : augmenter le prix pousse-t-il vraiment à arrêter ?

Dernière mise à jour: avril 2013 | 4215 visites
stop-roken-170_300_10.jpg

news La hausse du prix du tabac constitue-t-elle une motivation suffisamment forte pour abandonner la cigarette ?

Dans la lutte contre le tabagisme (ne pas commencer ou inciter au sevrage), le prix du paquet est considéré comme un outil potentiellement intéressant. En tout cas, c’est le propos tenu par les partisans des fortes augmentations tarifaires. Qu’en est-il ?

Une équipe française (Institut de recherche et documentation en économie de la santé) a passé en en revue une soixantaine d’études visant à évaluer la pertinence des stratégies contre le tabagisme. Il apparaît que les hausses s’avèrent utiles en matière de régulation de la consommation totale de tabac, à condition d’être (proportionnellement) supérieures à l’augmentation du revenu moyen.

Sérieux bémol : aucune étude ne permet d’affirmer qu’elles sont efficaces auprès des fumeurs les plus en danger, c’est-à-dire ceux qui fument beaucoup et depuis longtemps. Par ailleurs, elles ne semblent pas suffisamment dissuader l’initiation tabagique, dans la mesure où les jeunes parviennent toujours à se débrouiller pour acheter leurs cigarettes.

Globalement, les auteurs soulignent l’importance d’un accompagnement (médecin, psychologue…), qui accroît considérablement la probabilité d’un sevrage réussi… si - et seulement si - le fumeur est fermement décidé. Les substituts nicotiniques peuvent être bénéfiques, pour autant qu’ils s’inscrivent dans le cadre d’un soutien spécialisé. Les chercheurs pointent aussi les interventions en milieu scolaire (en particulier pour résister à la première clope fumée sous la pression des copains) et les thérapies de groupe.


publié le : 13/04/2013 , mis à jour le 12/04/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci