Oeufs et cholestérol : où en est-on ?

Dernière mise à jour: avril 2015 | 3720 visites
eieren-wit-gebr-170_400_04.jpg

news Faut-il ou non limiter sa consommation d’œufs en prévention des maladies cardiovasculaires ?

La question fait l’objet de controverses et ceci de longue date. Cette méta-analyse réalise la synthèse de dix-sept études « solides » conduites sur le sujet et incluant au total quelque… 300.000 personnes, suivies pendant une durée moyenne s’échelonnant, selon les travaux, entre huit et vingt-deux ans. Neuf d’entre elles concernaient la maladie coronaire et les huit autres l'accident vasculaire cérébral (AVC), et toutes ont abordé le régime alimentaire.

« Globalement, il n’a pas été retrouvé de relation entre le risque coronaire ou d’AVC et l’importance de la consommation d’œufs », explique le Dr Boris Hansel (Journal international de médecine). « Ces résultats ont le mérite de relativiser le risque souvent perçu comme très important d’une consommation trop fréquente d’œufs ». Sachant qu'un résultat global ne dit pas tout de chaque situation individuelle et que l'évaluation interviendra au cas par cas.

Le Dr Hansel conclut : « En pratique, cette étude conforte l’idée que limiter les œufs n’est probablement pas la première des recommandations à formuler pour prévenir les maladies cardiovasculaires, même en cas d’hypercholestérolémie ».

[Source : British Medical Journal]


publié le : 30/03/2013 , mis à jour le 04/04/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci