Le romarin pour protéger l’œil et le cerveau

Dernière mise à jour: février 2013
123-p-rosmarijn-170-2.jpg

news Une substance contenue dans le romarin pourrait contribuer à la mise au point de traitements bénéfiques pour les yeux et le cerveau.

Ces recherches sont rapportées par le Dr Emmanuel De Viel (Le Quotidien du Médecin). Il explique que voici quelques années, l’équipe du Pr Stuart Lipton (Institut Sanford-Burnham, aux Etats-Unis) avait montré que l’acide carnosique extrait du romarin présentait un puissant effet antioxydant, permettant de lutter contre les lésions provoquées par les radicaux libres dans le cerveau. Aujourd’hui, les chercheurs ont testé ce potentiel sur des cellules de la rétine, soumises en laboratoire à un stress oxydatif, facteur qui contribue à des maladies comme la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

« Ils ont alors observé que les cellules traitées par l’acide carnosique produisent des enzymes antioxydantes qui abaissent les taux de radicaux libres », explique le De Viel. Des expériences sur des rongeurs aboutissent aux mêmes constatations (protection des photorécepteurs). « Les chercheurs développent à présent des dérivés de l’acide carnosique pour protéger la rétine (objectif DMLA) et des régions cérébrales (objectif démences) contre des phénomènes de dégénérescence », écrit le Dr De Viel.

[Source : Investigative Ophtalmology & Visual Science]

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram