La pleine lune ne détraque pas le cerveau

Dernière mise à jour: janvier 2013
123-maanstanden-volle-maan-170_12.jpg

news Une nouvelle étude confirme que la pleine lune n’exerce aucune influence sur la santé mentale.

En l’occurrence, cette équipe de psychologues de l’université Laval (Québec) a examiné les dossiers médicaux de quelque 700 patients, admis en urgence dans deux hôpitaux de la région en raison de plaintes physiques (notamment des douleurs thoraciques), qui s’avéreront liées à une souffrance psychologique (crise de panique, anxiété, trouble de l’humeur, idées suicidaires..).

Par recoupements, les spécialistes n’ont donc observé aucune relation entre les phases de la Lune et la fréquence de ces troubles psychologiques. Ils rappellent qu’une proportion importante de la population, mais aussi du personnel médical et soignant, est convaincue que cette association existe ; ce qui, dans le cas des professionnels de la santé, risque d’altérer l’approche diagnostique. Il est dès lors important d’évacuer cette croyance.

[Source : General Hospital Psychiatry]

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram