Règles douloureuses : les femmes de plus en plus sensibles

Dernière mise à jour: juillet 2022

news D’une décennie à l’autre, les femmes se plaignent davantage des douleurs liées aux règles.

Initialement, l’étude réalisée par des chercheurs de l’université de Göteborg (Suède) consistait à déterminer si l’utilisation de la pilule combinée (oestroprogestative) s’accompagnait d’une réduction des plaintes (dysménorrhée) associées à la menstruation. Pour cela, ils ont examiné les résultats de trois études de cohorte, intégrant un nombre considérable de femmes, nées en 1962, 1972 ou 1982, et évaluées aux âges de 19 et de 24 ans.

Les auteurs expliquent, dans la revue « Human Reproduction », que le recours à la pilule combinée semble effectivement atténuer les douleurs ; sachant qu’indépendamment de la pilule, celles-ci – de manière générale – ont tendance à diminuer avec l’âge, ainsi qu’après l’accouchement. En analysant leurs données d’encore plus près, ils ont alors observé qu’à profil équivalent, les femmes nées en 1982 se plaignaient de douleurs plus intenses que celles nées en 1972 ou en 1962.

L’explication ? Elle n’est pas claire. La composition de la pilule peut jouer un rôle, tout comme une approche différente de la douleur, avec un seuil de sensibilité plus bas et/ou une propension plus grande à exprimer ce que l’on ressent.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram