ad

Hyperactivité : efficaces, les régimes alimentaires ?

Dernière mise à jour: avril 2012 | 4279 visites
kind-vecht-spelen-adhd-ruzie-170_400_03.jpg

news L’alimentation aurait un lien avec le TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité). Mais une intervention nutritionnelle est-elle pour autant utile ?

Ces chercheurs de la faculté de médecine de l’université de Chicago auraient plutôt tendance à répondre par la négative, en tout cas sur un plan global. De fait, ils considèrent, comme ils le détaillent dans la revue « Pediatrics », qu’une alimentation équilibrée peut contribuer à aider les enfants souffrant de TDAH, en prévenant certaines carences (fer, zinc, magnésium…). Par contre, ils se montrent très dubitatifs concernant l’intérêt d’approches comme le populaire régime Feingold (avec suppression, en particulier, des additifs alimentaires artificiels) ou le régime éliminant les allergènes alimentaires les plus fréquents (lait, noix, soja, blé…).

Ils estiment, après avoir passé en revue un éventail d’études, que les bénéfices de ces approches soit n’ont pas été formellement démontrés, soit pourraient – dans pas mal de cas – être induits par un effet placebo. Alors ? Il est évident qu’en situation de TDAH réfractaire aux traitements pharmacologiques et/ou psychothérapeutiques (parmi lesquels on inclura la méthode Tomatis), les interventions nutritionnelles peuvent être prises en considération. Car si elles n’offrent pas de garantie de succès pour tous, il n’est certainement pas exclu qu’elles soient bénéfiques pour certains.



publié le : 21/03/2012 , mis à jour le 23/04/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci