ad

Prothèse du genou : attention à la hanche

Dernière mise à jour: mai 2012 | 3640 visites
pijn-knie-170-400_08.jpg

news Alors que l’on pourrait penser que la mise en place d’une prothèse de genou protège, par renforcement de la posture, contre la fracture de la hanche, ce n’est pas forcément le cas. Au contraire.

C'est une équipe européenne qui a conduit ces recherches, basées sur une banque de données néerlandaise. Environ 30.000 dossiers médicaux ont été pris en considération, avec croisement systématique d’un éventail d’informations. Le résultat de ces travaux est publié dans la revue « Calcified Tissue International ».

La première année, la plus à risque

Constat : « Il existe une augmentation de 54% du risque de fracture de la hanche pour les patients ayant une prothèse de genou », écrit le Dr Roseline Péluchon, pour le « Journal international de médecine » (JIM). « Le risque n’est pas le même selon l’âge des patients, et est paradoxalement plus élevé pour les moins de 70 ans, alors qu’aucune augmentation ne peut être mise en évidence pour les patients de plus de 80 ans ». Le risque a tendance à être plus élevé dans l’année qui suit l’intervention.

Le Dr Péluchon poursuit : « Selon les auteurs, il se pourrait que les patients, soudain soulagés de leurs douleurs, reprennent une activité trop rapidement après la pose de la prothèse de genou, ce qui expliquerait en partie l’augmentation du risque chez les patients les plus jeunes, les plus actifs. » Elle conclut : « Il convient d’évaluer soigneusement le risque de fracture de hanche chez les patients pour lesquels a été posée une indication de prothèse du genou, et de mettre en place, le cas échéant, des mesures de prévention adaptées ».


publié le : 15/04/2012 , mis à jour le 02/05/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci