Grec, romain, égyptien… : quel est votre type de pied ?

dossier

Pieds grecs, romains, égyptiens, celtiques ou germaniques, est-il vraiment possible de déterminer l’origine géographique de vos ancêtres en observant comment vos orteils sont alignés ? 

Les différents types de pieds

Pied1.jpg
Dès l'Antiquité, la forme de l'alignement des orteils a fait l'objet d'une attention particulière. Outre la forme du pied romain, avec un gros orteil aussi long que le deuxième, et la forme du pied égyptien, avec un gros orteil plus long que le deuxième, la forme du pied grec a longtemps été considérée comme un idéal de beauté. En effet, les déesses grecques étaient souvent représentées avec le deuxième orteil plus long que le gros orteil. 

Voir aussi l'article : Mal aux pieds : et si c'était le névrome de Morton ?

Votre type de pied est-il rare ?

Le pied égyptien est le plus commun avec une incidence de 70% dans la population mondiale. Vient ensuite le pied romain qui se retrouve chez 25% des gens. Le pied grec est le plus rare. Il n’est observé que chez 5% de la population mondiale. Toutefois, en Europe et en Grèce, il est plus commun.

La représentation des types de pieds celtiques et germaniques n’est pas connue. Mais ils seraient également beaucoup plus rares. 

Voir aussi l'article : Mal aux pieds : et si c'était le névrome de Morton ?

Peut-on connaître l’origine de nos ancêtres sur base de notre type de pied ?

Getty_griekse_voet_2023.jpg

© Getty Images - Pieds grecs

L’affirmation selon laquelle la longueur des orteils peut permettre de retracer votre origine ethnique n’est pas avérée. Toutefois, une étude menée par l’université de Thessalonique et rendue publique lors d’un congrès d’orthopédie en 2015 a montré des résultats interpellants.  

En effet, alors que seulement 5% de la population mondiale présente une forme de pied grecque, cette incidence est tout à fait différente au sein même de la population grecque. Selon les chiffres rapportés par le directeur de la recherche, Periklis Vounotripidis, près de la moitié des Grecs (46 %) présentaient un deuxième orteil plus long que les autres.

De plus, l’étude a montré que les hommes étaient 62 % à présenter une telle forme de pieds contre 32 % des femmes. Ce qui indique une probable hérédité liée au chromosome X. Les chercheurs ont donc conclu que les pieds grecs avaient donc une origine phylogénétique (relation de parenté entre les espèces).

Voir aussi l'article : Hallux valgus : causes, symptômes et opération

Sources
https://academic.oup.com
https://www.ncbi.nlm.nih.gov



Dernière mise à jour: novembre 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram