Syndrome de Cushing : causes, symptômes et traitements

Dans cet article
Syndrome de Cushing : causes, symptômes et traitements

dossier Le syndrome de Cushing est une affection rare qui se caractérise par une surproduction de cortisol dans le corps. Le cortisol est une hormone qui joue un rôle essentiel pour notre immunité. Il intervient dans la régulation du taux de sucre dans le sang mais également dans la gestion du stress mental et physique. Par exemple, en cas d’intenses efforts physiques. Un taux trop élevé de cortisol peut entraîner des symptômes.

Voir aussi l'article : Hormones : c’est quoi et quel est leur rôle ?

Les causes du syndrome de cushing

  • Dans la plupart des cas, l’excès de cortisol est provoqué par une tumeur bénigne de l’hypophyse, une glande du cerveau. Cette tumeur augmente la sécrétion d’adrénocorticotrophine (ACTH). Or, la fabrication de cortisol dépend de cette hormone.  
  • Une tumeur bénigne ou maligne des glandes surrénales peut également accroître la sécrétion de cortisol.
  • La consommation prolongée de médicaments contenant du cortisol ou une substance similaire (pommades ou injections) peuvent déclencher le syndrome de Cushing. C’est la cause la plus fréquente.

Voir aussi l'article : Gonflement, grosseur, boule dans le cou : quelles causes ?

Symptômes du syndrome de cushing

Les personnes souffrant du syndrome de Cuching présentent des caractéristiques physiques, comme un visage gonflé, aussi appelé visage lunaire, et un cou de bison (un cou recouvert d’une épaisse couche de graisse). Elles souffrent généralement d’obésité. La graisse s’accumule essentiellement autour du tronc mais épargne les membres.

Ces patients souffrent souvent de faiblesses musculaires, d’hypertension ou de diabète. Certaines femmes présentent de l’hirsutisme, soit une pilosité très abondante, et des troubles menstruels. Les changements cutanés sont aussi typiques : la peau s’amincit, se zèbre et les patients sont plus sensibles aux hématomes. De nombreuses personnes souffrent encore de changements d’humeur et la moitié d’entre eux est victime d’ostéoporose.

Voir aussi l'article : Ostéoporose : symptômes, causes et traitements

Traitement du syndrome de Cushing

Le traitement du syndrome de Cushing dépend de la cause. Si l’excès de cortisol est dû à un médicament, le médecin étudiera la possibilité d’en diminuer progressivement la dose. En cas de tumeur à l’hypophyse, on procède à une opération. Si celle-ci ne suffit pas, d’autres traitements peuvent être envisagés : une deuxième opération, une radiothérapie ou des médicaments qui diminuent le taux sanguin de cortisol. Si une tumeur aux surrénales est à l’origine du problème, on procède à son ablation par laparoscopie ou par une opération classique si la tumeur est trop volumineuse.

Le syndrome de Cushing peut être soigné par voie médicamenteuse. Ces substances bloquent la synthèse du cortisol dans le cortex surrénalien. Elles neutralisent donc les effets de l’excès de l’ACTH et les symptômes. Le patient doit souvent prendre de la cortisone après une opération, le temps que son équilibre hormonal se rétablisse.  

Voir aussi l'article : Stress et prise de poids : comment briser la spirale ?

Bronnen:

https://www.uza.be
https://www.gezondheidenwetenschap.be
https://www.thuisarts.nl

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: octobre 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram