ad

AVC : « petits » fumeurs, gros danger quand même

Dernière mise à jour: octobre 2016 | 7221 visites
nb-sigaret_roken-06-16_.jpg

news L’accident vasculaire cérébral menace tous les fumeurs, quel que soit le nombre de cigarettes fumées chaque jour, sachant que les femmes sont particulièrement à risque.

Cette étude finlandaise (université d’Helsinki) a concerné quelque 65.000 adultes fumeurs et non fumeurs. L’intention consistait à affiner l’association entre le tabagisme et le risque d’AVC hémorragique. Celui-ci se caractérise par la rupture d’un vaisseau sanguin cérébral - souvent fragilisé à l’origine - en raison d’une pression sanguine excessive. On sait que le tabac (comme l’abus d’alcool) contribue fortement à cette fragilisation. Le risque a été évalué en fonction du sexe et de la consommation de tabac, et par rapport à une consommation nulle.

21 cigarettes ou plus par jour. Le risque d’AVC hémorragique est multiplié par 8,35 chez les femmes et par 2,76 chez les hommes.
Entre 11 et 20 cigarettes. Risque multiplié par 3,89 chez les femmes et par 2,13 chez les hommes.
10 cigarettes ou moins. Risque multiplié par 2,95 chez les femmes et par 1,93 chez les hommes.

Fumer une ou deux cigarettes par jour est sans doute « statistiquement » moins nocif que dix, mais comme le relève Le Quotidien du Médecin, il n’existe pas de seuil en dessous duquel fumer ne présente pas de danger, alors qu’il apparaît clairement que les femmes sont particulièrement exposées. Les données indiquent aussi que le risque d’AVC se normalise au bout de six mois d’arrêt. La conclusion va de soi…

Source: Stroke (http://stroke.ahajournals.o)
publié le : 21/10/2016 , mis à jour le 20/10/2016
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci