Troubles du comportement chez l’enfant : le TOP et le troubles des conduites

Dans cet article
Troubles du comportement chez l’enfant : le TOP et le troubles des conduites

dossier

On parle de trouble du comportement quand celui-ci est très problématique, dure plus d’un an alors que la personne se trouve dans un contexte sûr et rassurant, et que ce comportement engendre des difficultés dans l’environnement scolaire, les amitiés et les contacts familiaux. 

Voir aussi l'article : Vidéo - TDAH : le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité

Qu'est-ce qu'un trouble du comportement chez l'enfant ?

123m_kind_huiswerk_school_boos_2022.jpg
Un trouble du comportement signifie que l’enfant a adopté une attitude agressive, rebelle ou asociale pouvant nuire aux autres. Cela peut se traduire par de l’hostilité, de la susceptibilité, de l’irritation, un comportement sournois ou une opposition manifeste. L’enfant peut souffrir de son propre comportement et avoir des problèmes à la maison, à l’école et dans ses autres contacts sociaux.

Les troubles du comportement vont souvent de pair avec des troubles du développement, comme le TDAH, la dyslexie, la dépression ou des problèmes de motricité (dyspraxie...).

Ces enfants éprouvent du mal à fonctionner en société. Déçus des personnes de leur entourage, ils se retournent contre elles. Ils risquent de s’exclure de leur environnement alors qu’ils ont justement besoin d’un soutien supplémentaire et d’attention. 

Voir aussi l'article : Les troubles de l’apprentissage et du neurodéveloppement

Les différents troubles du comportement

Les troubles du comportement les plus courants, hormis le TDAH (et qui y sont souvent associés) sont le TOP (trouble oppositionnel avec provocation) et le trouble des conduites ou comportement asocial.

  • TOP : le trouble se manifeste avant l’âge de cinq ans. Les enfants et les jeunes présentant un trouble oppositionnel (oppositional defiant disorder en anglais) sont très obtus et se rebellent contre l’autorité des adultes. Ils réagissent violemment, avec colère. Leur rébellion engendre souvent des problèmes à la maison et à l’école. Sous leurs dehors brutaux, les jeunes sujets au TOP sont souvent malheureux et ne savent pas comment se comporter avec les autres. Par la suite, le TOP peut se muer en trouble des conduites mais aussi faire sombrer l'enfant dans la dépression, s'il n'est pas pris en charge. Le TOP est souvent une comorbité du TDAH.
  • Trouble des conduites : les jeunes présentant un trouble des conduites (conduct disorder en anglais) sont violents. Ils se bagarrent, adoptent un langage menaçant, mentent ou volent. Ils ne respectent pas les règles ni les conventions et expriment leur frustration sous forme de violentes colères. Leur agressivité les rend très difficiles à gérer. 

Voir aussi l'article : TDA/H : comment mieux soutenir l’enfant à l'école

Diagnostic et traitement

Le diagnostic est généralement effectué dans un centre spécialisé, par une équipe multidisciplinaire : neuropédiatres, pédopsychiatres, psychologues et neuropsychologues, ergothérapeutes et logopèdes.... Ces spécialistes observent et testent minutieusement l’enfant.

Si d’autres problèmes qui peuvent être à l’origine du trouble apparaissent, comme la dyslexie, la dépression ou des troubles de l’attention, l’équipe pourra décider de les traitera en premier, puisqu'ils sont souvent des troubles associés envahissants.

Le traitement d’un trouble du comportement est difficile et requiert beaucoup de temps et de patience. Afin d’obtenir le meilleur résultat possible, il est essentiel que des personnes de l’entourage de l’enfant lui offrent un bon accompagnement. On pense aux parents, aux assistants sociaux, aux enseignants et aux surveillants à l’école. De la psycho-éducation, des ateliers de guidance parentale (méthode Barkley...) peuvent donner de bons résultats en améliorant les relations intra-familiales.

Un soutien spécialisé sous forme de psychothérapie, parfois associée à une médication, peut s’avérer nécessaire. Dans certains cas, l’enfant peut être admis dans un centre spécialisé, qui met en place un axe thérapeutique.

Voir aussi l'article : TDAH et TSA : un test de la rétine pour améliorer le diagnostic

Sources :
www.kenniscentrum-kjp.nl
www.gezondheidenwetenschap.be
www.grenswijs.be

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: septembre 2022
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram