L'écrevisse, à la fois riche et délicate

Dernière mise à jour: décembre 2016 | 2397 visites

conseil Avec ses pinces puissantes, l'écrevisse ressemble à un homard miniature. Sa chair délicate constitue une excellente source de protéines et de nutriments. Voici comment la préparer et un flash sur ses valeurs nutritionnelles.

Nature, l’écrevisse fait partie des aliments minceurs par excellence, avec un apport calorique de seulement 72 kcal pour 100 g de chair (moins que la crevette et la langoustine).

Le crustacé se cuisine généralement à la nage avec un court-bouillon, avec une sauce Nantua, ou en bisque. Il se déguste aussi dans une salade exotique, le sucré - salé lui convenant parfaitement. Accompagnée de fruits comme la mangue, la chair d'écrevisse fait aussi des merveilles avec de la mayonnaise ou de la sauce cocktail. En version terre - mer, elle peut accompagner les plats de volaille ou être cuisinée au wok ou dans une salade asiatique.

Les qualités nutritionnelles

• Sa chair maigre n'est pas synonyme de pauvreté nutritionnelle. Que du contraire ! Comme la plupart des crustacés, elle fournit une quantité non négligeable de protéines, environ 16,5 g pour 100 g, et peu de lipides. Dans la queue d’écrevisse, on trouve moins d’un gramme de lipides, et aucune graisse saturée.

• Quelque 200 g d’écrevisses couvrent 100% des besoins quotidiens en vitamine B12 et 80% des besoins en sélénium (34,2 µg/100 g).

• Il s'agit d'une bonne source de phosphore, de sodium et de fer.

• Ses acides gras contribuent à lutter contre le mauvais (LDL) cholestérol, réduisant ainsi le risque de maladie cardiovasculaire.

Source: Barbara Simon
publié le : 23/12/2016 , mis à jour le 22/12/2016

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
passionSanté.be sur Facebook

pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: