Bronchite : causes, symptômes et traitements

Dernière mise à jour: décembre 2016 | 15001 visites

dossier Qu’est-ce qui différencie un rhume d’une bronchite ? Quelles sont les causes, quels symptômes et quelles complications possibles de la bronchite ? Comment la soigner ?

La bronchite est une inflammation des bronches. On en distingue deux formes.

La bronchite aiguë. D’origine virale dans la plupart des cas, elle survient habituellement après un rhume ou un autre type d'infection respiratoire.

La bronchite chronique ou broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Elle s'accompagne fréquemment d’asthme ou d’emphysème. Le tabagisme est à l'origine de l'écrasante majorité des cas. La pollution atmosphérique et certains environnements de travail interviennent également. La BPCO se caractérise par une obstruction progressive des voies aériennes et peut déboucher sur une insuffisance respiratoire.

Rhume et bronchite : quelle différence ?

La différence entre un rhume et une bronchite aiguë tient à la localisation et à la gradation des symptômes.

• Lorsque les plaintes se limitent aux voies respiratoires supérieures (nez bouché, mal de gorge, toux d’irritation...), cela évoquera un rhume ou un refroidissement.

• Par contre, si l’infection touche plus en profondeur les voies respiratoires, il s'agira plutôt d'une bronchite, avec une forte toux et des expectorations. Le plus souvent causée par un virus, la bronchite aiguë peut parfois être déclenchée par une bactérie.

Comment reconnaître une bronchite aiguë ?

• La toux, qui perdure après un rhume ou une grippe. Il s’agit d'abord d'une toux sèche, qui évolue vers une toux grasse avec expectorations.
• Essoufflement et respiration sifflante.
• Sensation de douleur dans la poitrine.
• Parfois de la fièvre.

Comment faut-il réagir ?

Généralement, la bronchite aiguë guérit spontanément en huit à dix jours, sachant cependant que la toux peut se manifester durant une période beaucoup plus longue.

Le repos est le traitement de choix.
• Assurer une hydratation abondante, surtout en cas de fièvre.
• Ne pas fumer.
• Limiter l'exposition aux facteurs qui risquent de renforcer la toux (attention en particulier à un air ambiant trop sec).
• Ne pas prendre d'antibiotiques de sa propre initiative. Des médicaments destinés à soulager les symptômes majeurs (toux et fièvre) peuvent intervenir, de préférence après avis médical. Les antibiotiques ne seront envisagés qu'en cas de bronchite d’origine bactérienne, et le cas échéant chez les patients à risque, notamment ceux présentant un système immunitaire affaibli, une insuffisance cardiaque ou rénale, ou encore en situation de diabète mal contrôlé.


publié le : 22/12/2016 , mis à jour le 22/12/2016

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
passionSanté.be sur Facebook

pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: