Poids : quel est le rythme idéal des repas ?

Dernière mise à jour: octobre 2017 | 4063 visites
123m-gezin-eten-2-10.jpg

news Matin, midi et soir : pour maintenir un poids santé, quel repas faut-il privilégier, à quel moment et pour quelle quantité de nourriture ?

Bien entendu, ce qui compose l’assiette joue un rôle central dans la perte ou la prise de poids : entre les légumes et les aliments gras, l’apport calorique est à l’évidence très, très différent. Même raisonnement, mais cette fois en termes de dépense d’énergie, entre la sédentarité et la pratique régulière d’une activité physique. Ceci étant, la répartition de la quantité de nourriture entre les repas ne doit certainement pas être négligée, comme le montre cette équipe américaine (université de Loma Linda).

Le suivi - entre 6 et 9 ans - a concerné quelque 50.000 adultes (30 ans et plus). L’indice de masse corporelle (IMC) a été calculé chaque année, et son évolution a été comparée avec le rythme des repas.

Que constate-t-on ?

• Le fait de prendre plus de trois repas par jour (grignotage) est associé à une hausse de l’IMC.

• La durée entre le dernier repas du soir et le premier repas le lendemain (ce que les chercheurs appellent « la nuit de jeûne ») est importante : plus elle est longue, plus l’IMC décroît.

• Les personnes qui prennent un petit déjeuner présentent un IMC plus bas que celles qui font l’impasse.

• L’IMC est « significativement » plus faible lorsque le petit déjeuner constitue le repas principal de la journée, surtout par rapport à ceux qui mangent les plus grandes quantités lors du souper.

• L’IMC est légèrement plus faible lorsque le déjeuner représente le repas principal, toujours par rapport à ceux qui privilégient le repas du soir.

Il s’agit d’observations générales, que les situations individuelles peuvent (largement) nuancer, sachant aussi que les adultes ont tendance à grossir au fil des ans jusqu’à la soixantaine, avec alors une stabilisation du poids, voire une perte. Néanmoins, les chercheurs considèrent que pour la bonne gestion de l’IMC sur la durée, plusieurs recommandations peuvent être avancées.

• ne pas grignoter entre les repas
• prendre un solide petit déjeuner (idéalement le repas principal)
• laisser s’écouler 5 à 6 heures entre le petit déjeuner et le repas de midi
• manger léger le soir
• respecter une « nuit de jeûne » aussi longue que possible

Source: The Journal of Nutrition (http://jn.nutrition.org)
publié le : 13/10/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: