Virus du sida : le traitement d'urgence

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 1 réactions | 2342 visites
123-p-virus-HIV-aids-170-4.jpg

conseil Après un rapport sexuel ou un contact à risque (sang...) avec une personne séropositive, des médicaments peuvent être administrés pour essayer d'éliminer le virus VIH. On parle de prophylaxie post-exposition (PPE). Cette méthode est-elle efficace et à quelles conditions ?

La prophylaxie post-exposition est un traitement d’urgence avec des médicaments contre le VIH qui peuvent prévenir le développement de l'infection après un contact à risque. Le traitement doit être instauré dans les 48 heures, au plus tard 72 heures, après un risque VIH, et durant un mois : il y a trois médicaments à prendre quotidiennement. Ce n’est donc pas une « pilule du lendemain ».

Il n’y a aucune garantie, mais plus vite on commence la PPE, plus le traitement sera efficace. Après le traitement, un test de détection évaluera la situation. En fait, la PPE rend difficile la pénétration du virus dans les cellules.

Quand la PPE est-elle indiquée ?

Notamment après :

• des rapports sexuels non protégés (sans préservatif…) avec une personne qui ne connaît pas son statut VIH et qui pourrait être séropositive
• un partage de seringue
• une piqûre ou une coupure accidentelle avec du matériel qui a été utilisé sur une personne séropositive (ceci vaut surtout dans le milieu médical)

Le médecin devra analyser le profil de la personne avec qui vous avez eu des relations sexuelles : homosexuelle ou hétérosexuelle, pays d'origine (en cas d'arrivée - relativement - récente), toxicomanie, risque de séropositivité... Si possible, il est conseillé de consulter le médecin en compagnie de cette personne, afin d'évaluer plus précisément le risque.

Le type de relation sexuelle est également important : orale, anale, vaginale… D'autres questions sont abordées, comme la présence d'une autre maladie sexuellement transmissible (MST), puisque le risque de transmission du VIH est plus important dans ce cas.

Le traitement préventif est nécessaire uniquement dans le cas d’un épisode isolé de relation à risque, pas dans le cas de contacts sexuels multiples non protégés pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines.

Pourquoi faut-il démarrer très vite ?

Plus vite la PPE est entamée, plus faible sera le risque d’infection. N’attendez pas. Il faut commencer la PPE de préférence dans les deux heures après la relation à risque et maximum 72 heures après. Ensuite, le virus aura eu le temps de se loger durablement dans l'organisme.

Qui faut-il consulter ?

La PPE peut être prescrite par un médecin attaché à un centre de référence sida ou au service des urgences d’un hôpital universitaire. En Belgique, il y a actuellement 11 centres de référence. Adresses utiles : http://www.jeminforme.be/sante-drogues/sida/sida-adresses-utiles

Si vous vous trouvez à l’étranger, rendez-vous dans un hôpital urbain et si nécessaire, contactez un centre en Belgique.

Un traitement PPE coûte environ 850 euros, mais il est remboursé. Vous ne payez que la visite médicale et les frais de laboratoire.

Comment se déroule le traitement ?

Le traitement dure 4 semaines. Vous devrez prendre chaque jour et à heure fixe la dose de médicaments prescrite. Si vous arrêtez le traitement avant la fin ou si vous sautez une prise, la PPE fonctionnera moins bien, voire pas du tout.

Des sérieux effets secondaires peuvent survenir. Par conséquent, le médecin devra évaluer minutieusement vos risques. En outre, pendant le traitement, il devra régulièrement contrôler votre état et vérifier notamment le fonctionnement du foie et des reins. Les effets secondaires les plus fréquents sont des maux de tête, des nausées, de la fatigue et de la diarrhée. Ils sont temporaires mais peuvent rendre la poursuite du traitement difficile.

Après 6 semaines et après 3 mois, vous devrez faire un test de dépistage. Si après 3 mois, il s’avère que vous êtes toujours infecté par le virus, vous devrez suivre un traitement VIH au long cours pour éviter autant que possible de développer le sida.

Après un contact à risque, il est important de vous faire dépister également pour d’autres maladies sexuellement transmissibles et maladies transmissibles par le sang, comme les hépatites B et C.

Et après 72 heures ?

Si vous avez pris des risques plus de 72 heures auparavant, le traitement PPE est inutile. Contactez votre médecin ou un centre de référence sida pour vous assurez que vous n’avez pas contracté le virus. Entre-temps, utilisez toujours un préservatif pour éviter d’infecter votre partenaire.


publié le : 01/02/2017 , mis à jour le 31/01/2017

Réactions à "Virus du sida : le traitement d'urgence"

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: