La vésicule biliaire

Dernière mise à jour: mai 2011 | 16 réactions | 53312 visites

dossier La vésicule biliaire est un petit organe en forme de poire situé sur la face inférieure du foie, lui-même localisé dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Elle est reliée par ce qu'on pourrait appeler communément des "couloirs" vers le foie et la partie supérieure de l’intestin grêle.

La vésicule biliaire: quid?

Le foie produit de la bile, un fluide ou suc digestif particulièrement important dans la digestion des graisses. La bile est acheminée vers la vésicule biliaire où elle est concentrée et stockée. Lorsque les aliments pénètrent dans l’intestin, surtout s'ils sont gras, la vésicule biliaire entre en action.
Lorsque cette dernière n’assure plus correctement son rôle de « filtre » et qu’elle doit être enlevée, ce sont le foie et les voies biliaires qui assurent cette fonction. On peut parfaitement vivre sans vésicule biliaire.

Elle contient fréquemment des pierres, dans la majorité des cas asymptomatiques. Il est en effet fréquent lors d’une échographie abdominale de découvrir des pierres à la vésicule biliaire. Si le patient n’en souffre pas, elles pourront rester en place sans souci. Malheureusement, il arrive que la vésicule s’infecte et que suite à la présence de pierres, le patient présente de fortes douleurs sous forme de crises accompagnées de nausées, de vomissements.

Un régime faible en graisses sera préconisé en première instance avant de recourir à l'ablation de ladite vésicule. Les personnes en surpoids, généralement entre 35 et 55 ans sont les plus à risque. On dénombre généralement légèrement plus de femmes que d’hommes mais les raisons d'une telle différence restent inconnues.

Pierres et symptômes

Près de 80% des patients sont asymptomatiques. Sinon, comme susmentionné, on dénombre de fortes nausées, des vomissements et des douleurs souvent sous forme de crise dans la partie supérieure de l’abdomen (à droite) et derrière le sternum. Egalement des douleurs brûlantes et de fréquentes régurgitations.
Les crises surviennent généralement lorsqu’un calcul se coince dans le canal biliaire entre la vésicule biliaire et les grandes voies biliaires (canal cystique).

Il s’agit de coliques qui sont très douloureuses et qui irradient souvent vers le dos. Les douleurs cessent lorsque le calcul se positionne ailleurs. Les symptômes peuvent s’accompagner de fièvre avec inflammation ou cholécystite. L’échographie abdominale reste l’examen-diagnostic de référence. Indolore, elle se fait à jeun.

Traitement

.Il s’agit, en cas de maladie symptomatologique, de procéder chirurgicalement à l’ablation de la vésicule biliaire: cholécystectomie. Si les crises ne sont pas fréquentes et si le patient est âgé ou présente des contre-indications opératoires, on pourra essayer de dissoudre les calculs à l’aide de médicaments. Mais les résultats ne sont visibles dans le meilleur des cas qu’après trois mois et il conviendra parfois de suivre un régime restrictif à vie (notamment sans graisses). Si les calculs sont peu nombreux et de petite taille, on pourra les faire éclater aux rayons X mais les résultats ne sont pas toujours très probants.

• Au niveau chirurgical, on dénombre 2 méthodes : la cholécystectomie laparoscopique (c’est-à-dire sans ouvrir l’abdomen et donc sans grande cicatrice avec une durée d’hospitalisation réduite) et la cholécystectomie conventionnelle (avec plus grande cicatrice et durée d’hospitalisation supérieure. Convalescence plus longue également).
Le chirurgien optera pour la solution la plus adéquate au cas par cas.

• La cholécystectomie laparoscopique permet une convalescence de courte durée et une hospitalisation réduite. Le chirurgien utilise pour l’opération une caméra-vidéo et des instruments spéciaux qui lui permettent d’enlever la vésicule biliaire sans faire de grande incision. Il procède pour ce faire à quelques minuscules incisions en divers endroits de l’abdomen.

• L’une au niveau du nombril pour faire passer le laparoscope dans la cavité abdominale. Il s’agit d’un long tube droit et rigide qui est muni d’une mini caméra-vidéo qui permettra au chirurgien de tout visualiser sur écran en cours d’opération. La cavité abdominale aura été au préalable remplie de dioxyde de carbone pour que le ventre soit ballonné à outrance. Ce gaz stimulera donc le diaphragme.
Il s’ensuivra après l’opération quelques ballonnements et aussi des douleurs dans les épaules mais sans gravité.

• Le chirurgien procèdera généralement à deux autres incisions dans le bas de l’abdomen. La vésicule est ainsi enlevée sans grande incision et donc sans grande cicatrice. Si le patient a déjà souvent eu recours à une chirurgie abdominale ou s’il présente des adhérences qui pourraient entraver le champ de vision et donc opératoire du médecin et aussi pour éviter d’éventuelles complications, le chirurgien optera pour une cholécystectomie conventionnelle.

• Suite à une importante inflammation ou à des complications en cours d’opération par laparoscopie, le chirurgien devra parfois passer à une intervention dite classique (environ 1 à 5% des cas). La cholécystectomie conventionnelle implique généralement une incision de 10 à 15 cm dans la longueur de haut en bas dans l’abdomen supérieur ou en diagonale sur la droite de la cage thoracique.

Après l'opération

• Après l’opération, la blessure conventionnelle sera sensible, les mouvements respiratoires seront douloureux et tousser sera pénible. Nausées et douleurs sont fréquentes durant 24h.Une sonde aura généralement été placée dans le nez et la gorge pour assurer que l’estomac reste vide après l’opération. Cette sonde sera rapidement retirée. Si les voies biliaires ont été ouvertes, un drain aura été mis en place. Il sera généralement enlevé après 2 ou 3 jours.

• Vous pourrez généralement vous alimenter et boire après une laparoscopie endéans les 24h après l’intervention. Le délai de récupération, la durée d’hospitalisation et la convalescence seront plus longs en cas de chirurgie conventionnelle, soit environ 5 à 7j d’hospitalisation et un mois de convalescence pour 2 jours d’hospitalisation et 1 à 2 semaines maximum de convalescence sous laparoscopie.

• De retour à la maison, vous pourrez ressentir une certaine fatigue. En cas de chirurgie conventionnelle, il faudra limiter les efforts, les mouvements brusques, la conduite d'un véhicule durant quelques jours, les poids assez lourds à soulever etc. Il est également conseillé de veiller à limiter les repas trop copieux, du moins dans un premier temps et donc, a fortiori un apport trop important en graisses.

• Lorsque la plaie sera cicatrisée, vous pourrez reprendre toutes vos activités normalement et retrouver progressivement une alimentation normale. La plaie ne nécessitera pas de soins particuliers. Les sutures seront retirées 8 à 10 jours après l’intervention.


publié le : 04/05/2011 , mis à jour le 04/05/2011

Réactions à "La vésicule biliaire"

[rép] La vésicule biliaire

par anonyme, 19 août 2015 à 08:46

OUI. En toute urgence. Si le calcul, pardon, QUAND le calcul descendra ce sera l'ambulance, les urgences et une semaine a l'hôpital. Ecoutez votre médecin.

La vésicule biliaire

par noncent, 19 août 2015 à 01:05

Bonjour, Il y a 15 jours que j ai decouvert que j ai UN calcul de la vesicule biliaire de 14mm.mon medecin m a dit que je dois me faire operer.Jai ressenti slment des fatigues et en haut de la partie droite mon corps me gratte bcp.est ce ke je dois operer

visicule

par anonyme, 28 juin 2015 à 21:53

bsr j ai ete operer de la visicule il a un ans je vaumis toujour j ai fait des examens on trouve pas ou les vaumissement vienne seriez me dire si c est l alimentation

La vésicule biliaire

par anonyme, 15 juin 2015 à 15:18

Il y a 10 jours aujourd'hui que je me suis fait opérer de la vésicule biliaire sous coelioscopie.Trois ouvertures avec agrafes que l'on m'a retiré ce jour.Je ne suis restée que la journée à l'hôpital.Une infirmière est venue pendant 10 j me faire une piqûre pour ne pas avoir de phlébite et me refaisait les pansements tous les 2 j.Je souffre encore un peu de ventre et du côté où était la vésicule,et je dors en étant bien relevée,sinon cela me tire.J'ai un peu de diarrhées également et souvent des gaz.Je fais attention à ne pas manger trop gras.Je revois le chirurgien dans un mois.

La vésicule biliaire

par anonyme, 1 juin 2015 à 12:40

Évitez l'ablation, prenez une tisane pour casser les calculs biliaires , à votre pharmacie herboristerie : 3c a soupe du melange dans un litre d'eau frémissante puis infusér 20 min et boire au long de la journee Après une crise de calculs biliaire puis une semaine de tisane , l'échographie ne montrait plus que de la boue et plus de douleurs mais je pense qu'un pamplemousse presse chaque jour sur plusieurs jours , pourra peut être la faire partir sinon la cure Moritz Ingrédients à rajouter impérativement pour déboucher les circuits énergétiques avant ou et pendant le nettoyage: fenouil graine, coriandre graines, (passées au mixeur si possible) ,gingembre en tisane La tisane vesicule biliaire était composée de: aubier de tilleul, pissenlit feuille, pissenlit racine,chiendent, prêle, grémil, saule, cochléaria. On sent les organes qui 'travaillent' Sinon il y a les feuilles de christophine sur ou chayottes en décoction : calculs biliaires, rénaux et vessie Le phillanthus niruri linnaeus BLANC ou graine en bas feuille w w w .agarta972.free.fr mais pas si pb insuline ou femme enceinte .detox foie reins ves bil , herpès , cancer foie... Le chanca piedra ou querra piedra trouve en feuilles a l'herboristerie équatorienne à Paris ( au moins on est plus sur qu'il n'y ai pas de mercure : attention aux trucs exotiques ) efficace très rapidement apparemment Mais le melange franchouillard aussi, donc... Bonne detox

La vésicule biliaire

par anonyme, 10 avril 2015 à 00:43

Je me suis faite operee de la vesicule biliaire il y a deux mois et je me sens tres tres fatiguee par momenr une forte envie de dormir et j ai aussi une sorte de douleur bizarre comme une brulure qui me sort de temps en temps dans l omoplate gauche.si qqun sait ce que sait svp.peut il m expliquer .merci

La vésicule biliaire

par anonyme, 28 mars 2015 à 16:09

Bonjour, j'ai été opérée il y a 5 ans et par moment j'ai toujours des douleurs tout en mangeant a peu de choses près toujours pareil j'aimerai comprendre

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
passionSanté.be sur Facebook

pub