Toujours faire les courses le ventre plein

Dernière mise à jour: novembre 2012

news Des chercheurs canadiens démontrent que la ghréline – l’hormone de la faim - joue un rôle crucial dans l’achat compulsif de produits alimentaires.

Un bon conseil recommande que l’on fasse ses courses après avoir mangé, sous peine de se précipiter sur les denrées alimentaires, achetées alors en excès, davantage par acte impulsif que par réel besoin, pour une partie d’entre elles en tout cas.

A l’occasion d’un congrès de spécialistes du comportement alimentaire, une équipe du département de psychologie du Montreal Neurological Institute (université McGill) a présenté les résultats d’une expérience éclairante. Les chercheurs ont étudié, en recourant à l’imagerie fonctionnelle, l’activité cérébrale de volontaires placés devant la possibilité d’acheter de la nourriture ou des produits non alimentaires ; soit après injection de ghréline – l’hormone de la faim -, soit d’une solution saline neutre.

Et il s’est avéré que la ghréline stimulait considérablement la tentation d’acheter des denrées alimentaires (mais pas les autres types de produits), en agissant sur une région spécifique du cerveau – le noyau accumbens – connue pour jouer un rôle important dans le système de récompense. L’administration de solution saline n’engendre pas cette réaction.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.