Asthme et grossesse : attention à l'accouchement prématuré

Dernière mise à jour: juin 2013 | 5234 visites

news Les femmes enceintes avec un asthme mal contrôlé s’exposent à un risque (notablement) accru d’accouchement prématuré. Un traitement adapté atténue considérablement la menace.

Une équipe anglo-américaine a passé en revue une trentaine d’études consacrées au lien entre l’asthme durant la grossesse et les risques de complications (pré-éclampsie, prématurité, faible poids à la naissance…). Au total, cette méta-analyse a intégré 1,6 million de dames.

Premier point : les femmes enceintes asthmatiques courent un risque nettement accru d’issues périnatales indésirables, en particulier l’insuffisance pondérale du nouveau-né et l’accouchement prématuré. Deux, et cette donnée est évidemment cruciale : un asthme bien contrôlé atténue, voire annule le risque, en particulier celui d’un accouchement prématuré. La poursuite du traitement durant la grossesse est donc indispensable, avec consultation immédiate du médecin si malgré tout les symptômes s’aggravent.

Source: British Journal of Obstetrics & Gynaecology (www.bjog.org/view/0/index.h)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.