ad

Trop de femmes boivent trop d’eau !

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 9462 visites
vr-water-lach-170_400_08.jpg

news Le battage sur les bienfaits de l’eau sur la silhouette, la peau et la détoxication conduit certaines femmes à en boire beaucoup trop, avec une menace d’incontinence urinaire.

Les spécialistes de Pérénice, un réseau de prise en charge de l’incontinence urinaire opérant dans le Nord-Pas-de-Calais, ont lancé une mise en garde contre la tendance de nombreuses femmes, jeunes et actives en particulier, à boire abondamment de l’eau, jusqu’à quatre ou cinq litres par jour ; et ceci sans uriner en conséquence, par manque de temps et/ou en raison de contraintes professionnelles.

« La vessie se distend, devient de moins en moins sensible », indique le Pr Brigitte Mauroy, urologue et coordinatrice du réseau Pérénice. A la clé : « Un tas de petits maux qui peuvent pourrir la vie, comme des envies irrépressibles d’aller uriner, des fuites à l’effort, des douleurs à la vessie, des infections urinaires… ».

En France, et la situation en Belgique ne doit pas être très différente, 20% des femmes souffrent, à des degrés variables, d’incontinence urinaire. « On observe deux pics », poursuit le Pr Mauroy. « L’un chez la femme jeune, l’autre chez la femme (péri)ménopausée. » Et une fois sur trois, « les patientes qui viennent en consultation en raison de divers symptômes urinaires présentent une vessie distendue ».

Souvent, le problème peut être réglé par l’auto-rééducation, en buvant moins (1,5 litre maximum par jour, tous liquides confondus), et en urinant plus souvent (toutes les deux heures durant la journée). Des recommandations à caractère préventif, aussi.


publié le : 24/10/2011 , mis à jour le 21/09/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci