Obésité : l’activité physique, un pari sur l’avenir

Dernière mise à jour: décembre 2013

news Pratiquer une activité physique régulière en étant jeune permet de limiter considérablement la prise de poids à l’âge mûr.

L’étude a duré… vingt ans, et s’est intéressée à un panel de 3.600 hommes et femmes, âgés de 18 à 30 ans lorsque le suivi a démarré. Les participants ont été accompagnés pas à pas, durant cette très longue période, par une équipe de la Northwestern University (Chicago). Les informations concernant leur activité physique, classée de faible à importante (sport, travaux à la maison, profession…), ont été croisées avec les données portant sur l’évolution de l’indice de masse corporelle (IMC) et sur le tour de taille.

Le résultat ? Impressionnant. Le maintien d’un niveau élevé d’activité physique – constante, régulière et sur le long terme – est associé, en tant que facteur indépendant, à un gain de poids considérablement plus faible au moment d’aborder l’âge mûr, et ce bénéfice persiste au fil des ans. Ceci étant, il est important de noter qu’une activité physique irrégulière n’apporte pas grand-chose. En d’autres termes, concluent les chercheurs, c’est l’intensité sur la durée qui fait tout.

Le don de temps sauve des vies ! Le don de temps sauve des vies !
Pfizer Clinical Research Unit

Participez à une étude clinique et bénéficiez d’une compensation financière moyenne de 215 euros par jour.

Cliquez ici pour plus d’infos !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram