Cancer et travail : la double peine

Dernière mise à jour: janvier 2011 | 10600 visites
wonde-hals-170_01.jpg

news A l’occasion d’un colloque organisé récemment à Paris sur le thème « Cancer et travail », de nombreux intervenants se sont inquiétés des difficultés rencontrées par les patients pour retrouver de l’emploi après avoir dû quitter leur job à cause de la maladie.

« L’après-cancer est un enjeu important, d’autant que la moitié des patients est âgées de moins de 65 ans », explique Dominique Maraninchi, président de l’Institut national français du cancer. Or, la question retour dans la vie professionnelle active ne semble pas faire l’objet d’une attention suffisante, tant de la part des patients que du corps médical. Il s’avère pourtant qu’une proportion importante de patients perd son emploi endéans les deux années qui suivent le diagnostic ; et ceux qui retrouvent du travail après leur traitement occupent en général des postes moins importants ou moins gratifiants qu’auparavant. Le retour dans le monde du travail doit absolument être préparé, selon les participants à ce colloque, qui insiste sur la nécessité d’une collaboration étroite entre le médecin traitant et le médecin du travail. Sur un autre plan, et ceci confirme des constats antérieurs, les personnes en situation économique défavorisée courent davantage de risques de souffrir d’un cancer, en raison de leur mode de vie (alcool, tabac, alimentation…) et d’une exposition accrue à des produits toxico-cancérigènes.


publié le : 31/01/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci