La première naissance au monde observée par IRM

Dernière mise à jour: janvier 2011

news Pour la première fois, des gynécologues-obstétriciens ont pu observer un accouchement de l’intérieur et en direct par le recours à la résonance magnétique (IRM).

En l’occurrence, l’accouchement s’est parfaitement déroulé. L’ouïe de la maman a été protégée pour qu’elle ne soit pas perturbée par les bruits de la machine ; alors que celle-ci, afin de préserver l’enfant, a été arrêtée lorsque la proche des eaux s’est rompue. La mère a passé au total quarante-cinq minutes dans l’appareil, depuis la dilatation complète du col de l’utérus jusqu’à la descente du bébé dans le bassin, juste avant l’expulsion. Rappelons que l’IRM, qui ne recourt pas aux rayons X, n’est pas nocive pour l’organisme, pour autant que certaines précautions aient été prises. Durant toute sa progression, les mouvements de l’enfant ont été observés avec une extrême précision, et seront sources d’enseignements intéressants. L’expérience sera certainement reproduite sur une large échelle, et contribuera à mieux comprendre pourquoi le recours à la césarienne doit s’imposer dans certaines circonstances.