La césarienne nuit à l’allaitement maternel

Dernière mise à jour: janvier 2011

news Une étude italienne, publiée dans la revue médicale Birth, confirme que l’allaitement maternel ne va pas de soi après une césarienne, qu’elle soit provoquée ou qu’elle intervienne en urgence. Dans les pays, dont la Belgique, qui enregistre un taux important d’accouchements de ce type, ce problème doit être considéré avec une grande attention.

L’enquête a été réalisée dans une clinique du nord de l’Italie, pendant une période d’un an, durant laquelle un peu plus de 30% des accouchements ont eu lieu par césarienne (programmée dans trois cas sur cinq). Constat initial : la première tétée est intervenue plus tardivement après une césarienne programmée qu’après une voie basse ou une césarienne pratiquée en urgence. A la sortie de la maternité (entre trois et quatre jours après la naissance de l’enfant), le taux d’allaitement maternel des nouveaux nés accouchés par césarienne était sensiblement inférieur aux voies basses : 74% après une césarienne programmé, 73% après une césarienne en urgence, et 88% après un accouchement classique. A six mois, la proportion est tombée respectivement à 47%, 43% et 59%. La différence est donc quant à elle restée similaire. Les auteurs de ces recherches appellent à une plus grande considération de l’impact négatif de la césarienne sur l’allaitement maternel, et à un soutien spécifique de ces mères dans les premières heures qui suivent l’accouchement.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.