ad

Schizophrénie : les traitements mal suivis

Dernière mise à jour: janvier 2011 | 4745 visites
hers-labyrinth-170_01.jpg

news Le traitement de la schizophrénie soulève de grosses difficultés. Cette pathologie est très complexe à prendre en charge. Les médicaments, les neuroleptiques en particulier, peuvent être d’un réel secours : s’ils ne permettent pas la guérison, ils atténuent les symptômes de la maladie. Problème majeur : plus de la moitié des patients de respectent pas le traitement.

C’est le constat posé par une étude qui a rassemblé plusieurs milliers de psychiatres répartis dans une quarantaine de pays, notamment en Europe. Les résultats ont été présentés dans le cadre d’un congrès de spécialistes qui s’est tenu aux Pays-Bas. Leur verdict est clair, et inquiétant : ils estiment que quelque 55% de leurs patients n’adhèrent pas comme il le faudrait au traitement médicamenteux. Les conséquences de cette mauvaise compliance sont inquiétantes, puisque ces personnes courent cinq fois plus de risques de rechute par rapport aux patients qui respectent les consignes de leur médecin. Et lorsqu’on dit rechute, souvent sévère, cela induit des hospitalisations, un isolement accru, des difficultés à trouver ou à conserver son emploi, ainsi que des tendances suicidaires sensiblement plus marquées, et/ou une plus forte probabilité de comportement violent (bagarres, homicides…). Il s’agit donc d’une problématique forte, pour laquelle il n’est pas évident de trouver une solution.


publié le : 19/02/2011
ad
pub