Un transit paresseux

Dernière mise à jour: mars 2011

news Constipation chronique, défécations irrégulières, usage de laxatifs, impression de ballonnement etc…toutes des symptomatologies fréquentes liées à un transit trop lent. Que faire pour équilibrer le transit intestinal voire l’activer sans pour autant souffrir de diarrhée ?

Il convient tout simplement de prendre des mesures alimentaires : buvez au moins 1,5 à 2 litres de liquide par jour : soupes, smoothies, jus de fruits, thé, café, eau plate etc. Limitez les boissons gazeuses. Mangez des fibres qui facilitent le transit : fruits avec pelure, légumes (crudités si vos intestins les supportent), des céréales au petit déjeuner par exemple (muesli, cornflakes) et du pain gris. Privilégiez les pâtes complètes, le riz complet. N’oubliez pas au moins 50 g de matière grasse par jour sur la tartine et/ou pour cuire ou rôtir. Certains aliments permettent également de faciliter le transit comme les pruneaux, les prunes, les poires, les choux,… Certains, par contre, constipent comme les bananes, le chocolat. N’oubliez pas de bouger un maximum. La sédentarité est le plus grand ennemi de la constipation : marcher, faire le ménage, sortir le chien, faire du fitness ou un sport plus soutenu pour les plus sportifs d’entre vous. Il convient également de boire/manger quotidiennement des probiotiques : boissons lactées, yaourts qui permettent d’activer le transit.

Enfin, sachez que si certaines personnes vont deux fois par jour aux toilettes c’est tout aussi normal que celles qui ne vont à selles que tous les 3 jours. On parlera de réelle constipation à partir de 5 jours sans défécation. N’abusez pas des purges ou laxatifs qui peuvent à la longue irriter les muqueuses intestinales mais aussi l’anus. D’un autre côté, privilégiez la vaseline ou des pommades contre les hémorroïdes si les selles sont dures et difficiles afin d’éviter des soucis au niveau de l’anus, des sphincters. Enfin, haro aux idées de grand-mère qui affirment que 2 cuillères d’huile d’olive à jeun permettent un transit quotidien sans souci, qu’il faut boire un grand verre d’eau tiède au saut du lit, qu’il faut patienter des heures sur les wc et que les selles finiront par arriver ou encore de mettre son popotin sur un bassin rempli d’eau chaude ou de lait chaud…

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.