Qu’apportent vraiment vitamines et compléments alimentaires à votre peau et à vos cheveux ?

Dernière mise à jour: juin 2022
Dans cet article
Qu’apportent vraiment vitamines et compléments alimentaires à votre peau et à vos cheveux ?

dossier

Il est tentant de croire que l’alimentation pourrait avoir un effet direct sur la peau, qui est considérée comme le reflet de la santé et de l’humeur. On attribue d’ailleurs différentes maladies ou affections cutanées à une mauvaise alimentation. Quelle influence ont donc les vitamines et les compléments alimentaires sur notre peau et notre chevelure ? Nous avons posé la question au Dr. Th. Maselis, dermatologue.  


Voir aussi l'article : Quels aliments pour une belle chevelure ?

Vitamines dans les cosmétiques

f-123-gezichtsmasker-beauty-fruit-02-19.jpg
Crèmes de soin et shampooings contiennent souvent des vitamines, notamment de la vitamine A, du b-carotène, des vitamines B5, B8 et E. On prétend qu’elles contribuent d’une manière ou d’une autre à la bonne santé des cheveux et de la peau (voir ci-dessous). Selon les fabricants, elles seraient absorbées par la peau ou les cheveux et auraient donc un effet local. Cependant, la peau forme une barrière si efficace contre les substances extérieures que seules les crèmes médicinales à très forte dose de vitamines parviennent à pénétrer dans le corps, mais on ne peut les obtenir que sur prescription médicale. Les cosmétiques classiques contiennent trop peu de substances efficaces pour avoir un quelconque effet. Il faut donc ingérer les vitamines par l’alimentation.  

Que pouvez-vous espérer des tranches de concombre que vous posez sur des yeux gonflés ou d’un masque de yogourt en guise de crème hydratante ? L’efficacité de ces remèdes de grand-mère n’a jamais été prouvée mais les dermatologues sont unanimes à ce propos : s’ils ne servent à rien, ils ne sont pas néfastes non plus (sauf pour les personnes allergiques). Une bonne hygiène et l’utilisation de produits de soins contribuent au bien-être général mais il ne faut pas en attendre de miracles. 

Voir aussi l'article : Normale, grasse, sèche : quels soins du visage selon votre type de peau ?

Compléments alimentaires pour la peau et les cheveux

Les compléments n’ont d’effet positif qu’en cas de carence, par exemple quand le schéma alimentaire manque de variété. Le recours aux compléments alimentaires requiert en plus une certaine prudence. 

  • La plupart des vitamines hydrosolubles excédentaires sont éliminées dans l’urine mais une overdose de certaines d’entre elles peut entraîner des effets secondaires indésirables comme des bouffées de chaleur, de la diarrhée et des maladies du système nerveux. 
  • Par exemple, une overdose de vitamine C peut avoir un impact négatif sur l’absorption du cuivre et provoquer la formation de calculs rénaux chez les personnes qui y sont exposées. 
  • En trop grandes quantités, les vitamines A et D liposolubles sont également néfastes. Un excès de vitamine A pendant la grossesse peut nuire à l’enfant à naître. 
  • Une absorption massive de minéraux peut être à l’origine de symptômes d’empoisonnement – nous pensons au cuivre, au sélénium et au zinc. 
  • Une overdose de sélénium due à l’ingestion de suppléments peut entraîner une chute de cheveux, de dents et d’ongles, abîmer la peau et affecter le système nerveux. 
Donc, le principe « ça ne sert à rien mais ça ne fait pas de mal » n’est pas toujours de mise. Il est essentiel de surveiller attentivement la consommation de compléments alimentaires. En outre, aucune étude scientifique n’a encore confirmé l’utilité de ces produits pour une belle peau, si on s’alimente correctement.

Voir aussi l'article : Chute de cheveux : un effet indésirable de nombreux médicaments

Vitamines pour la peau et les cheveux

123-vitam-vergrootgl-08-15.jpg

On présente certaines vitamines comme des remèdes miracles mais la liste suivante nous montre qu’elles sont présentes, comme d’autres nutriments essentiels, dans notre alimentation quotidienne. En d’autres termes, un régime équilibré et varié permet d’ingérer tous les éléments essentiels à une bonne santé et donc à une belle peau. 

Vitamine A

Pour le bon fonctionnement oculaire et notamment l’adaptation de la vue à la pénombre, pour une peau, des cheveux et des gencives sains. En cas de carence grave et persistante, par exemple chez les personnes ne consommant pas de lipides et peu de fruits et légumes : cécité nocturne, yeux et cheveux ternes, peau sèche et squameuse.

Sources dans la nourriture : la vitamine A se présente sous deux formes : le rétinol (dans les produits d’origine animale) et les caroténoïdes (surtout le b-carotène, dans les produits végétaux). Rétinol : beurre et margarine à tartiner ou graisse de cuisson, poisson, lait entier ou demi-écrémé et produits laitiers, jaune d’œuf, foie. B-carotène (provitamine A, le corps étant en mesure de transformer le carotène en vitamine A) : fruits et légumes (essentiellement les choux, les légumes à feuilles vert foncé, les fruits et légumes jaunes).

Vitamine E

On l’associe souvent à la prévention contre le vieillissement mais on n’a pas encore pu le démontrer scientifiquement chez l’être humain. Cette vitamine joue un rôle dans la formation des globules rouges et dans la paroi des cellules de nos tissus, elle protège les graisses polyinsaturées de notre corps contre l’oxydation et à ce titre, elle peut éventuellement contribuer à la protection de la peau contre les rayons UV.

Sources dans la nourriture : huile de tournesol, minarine et margarine diététiques, pain, céréales, noix, fruits et légumes. 

Vitamine B2 (riboflavine)

Elle a un impact positif sur la santé de la peau et des cheveux. En cas de carence grave, par exemple chez les personnes ne consommant pas ou peu de produits laitiers, la peau s’écaille autour des yeux, des oreilles et du nez, les coins de la bouche peuvent se crevasser et la langue s’enflamme.

Sources dans la nourriture : lait et produits laitiers, viande et produits d’origine animale, fruits et légumes, pain et céréales.

Vitamine B5 (acide pantothénique)

Comme la vitamine A, elle contribue à la guérison d’une peau abîmée.

Sources dans la nourriture : presque tous les nutriments. En grec, « panto » signifie « partout ». 

Vitamine B6 (pyridoxine)

Cruciale pour le métabolisme, la B6 est surtout nécessaire pour la dégradation et la formation des protéines. Elle régule le fonctionnement de certaines hormones. En cas de carence grave et prolongée :  atonie, insomnie, lésions cutanées, affections du système nerveux et affaiblissement du système immunitaire.

Sources dans la nourriture : viande, poisson, œufs, pain et céréales, pommes de terre et fruits à coque, légumes, lait et produits laitiers, fromage.

Vitamine B8 (biotine)

Elle joue un rôle dans la formation des acides gras dans le corps et a un impact sur la santé de la peau, des cheveux et des ongles. En cas de carence, on relève des modifications de la peau (dermatite séborrhéïque), chute des cheveux.

Sources dans la nourriture : œufs, foie, lait, noix et cacahuètes.

Vitamine C

Indispensable pour des cellules saines et une guérison rapide des plaies. Elle est aussi antioxydante. En cas de carence sérieuse, par exemple chez les personnes ne mangeant pas assez de fruits et de légumes : diminution de la résistance, insomnie, fatigue, problèmes rhumatismaux, ralentissement de la guérison des plaies, saignements des gencives, saignements internes (scorbut).

Sources dans la nourriture : fruits (surtout les citrons, les kiwis, les baies et les fraises), les légumes (surtout les choux), les pommes de terre. 

Vitamines inutiles

123-vr-pil-suppl-mooi-01-19.jpg

On vante les mérites d’une série d’autres substances pour la santé mais parfois, ils ne sont basés que sur des études réalisées sur des animaux de laboratoire. Le corps humain étant autrement constitué, les études menées sur les animaux ne sont pas automatiquement transposables à l’homme.

Ces études sont réalisées en laboratoire. Or, la complexité de notre corps est telle que différents effets peuvent échapper à un laboratoire. On part du principe qu’un nutriment n’est essentiel pour l’être humain que quand on a pu démontrer qu’une carence en cette substance peut avoir des effets secondaires. Parmi ces vitamines inutiles, auxquelles on attribue trop légèrement des effets positifs sur l’apparence, on trouve, entre autres, le PABA (acide para-amino-benzoïque), la procaïne, le superoxyde-dismutase et la taurine.

Voir aussi l'article : Tous les conseils pour une belle peau

Alimentation contre les coups de soleil

TNO Voeding (NL) a réalisé une étude sur la protection que l’alimentation peut offrir contre les rayons ultraviolets, en se concentrant sur le développement du cancer de la peau et le vieillissement cutané (1998-2001). Les crèmes solaires protègent contre les effets néfastes des UV mais à condition que les produits soient appliqués de manière adéquate, régulière et en quantité suffisante. Or, le visage et les mains, les endroits où on dépiste le plus souvent un cancer, sont souvent trop peu protégés. En outre, on omet généralement de s’enduire par temps couvert.

Toutefois, un apport alimentaire systématique de substances photo-protectrices pourrait offrir une barrière supplémentaire aux effets néfastes des UV. Les oméga-3 (surtout l’EPA ou acide timnodonique, contenu dans le poisson) et la vitamine E sont particulièrement prometteurs de ce point de vue. Des études à long terme chez les humains ont été entreprises, sans avoir encore fourni de conclusions formelles.

Voir aussi l'article : Crème solaire SPF : peut-on rester plus longtemps au soleil avec un facteur élevé ?

Source: Dr.Th.Maselis,dermatoloog
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram