Psoriasis : causes, symptômes, traitement

Dernière mise à jour: juin 2022

dossier

De 200 à 300.000 personnes souffrent de psoriasis en Belgique. La maladie touche autant les hommes que les femmes. L’affection survient généralement entre 15 et 35 ans mais on observe un second pic entre 50 et 60 ans, bien qu’elle puisse en fait apparaître à tout âge. Le psoriasis est une inflammation chronique de la peau qui a un impact considérable sur la qualité de vie des patients.

C’est quoi, le psoriasis ?

Le psoriasis, du grec « psora », est une affection cutanée chronique non-contagieuse. Il touche 2% de la population mondiale. 

Des plaques rouges aux contours bien définis se forment, assorties de tenaces squames argentées. Elles se présentent surtout sur la tête, les genoux et les coudes mais la poitrine, le dos et les membres sont souvent impactés. Le psoriasis peut apparaître sur d’autres parties du corps. Il peut se limiter à quelques petites taches ou couvrir de grandes surfaces. 

Les ongles des orteils et des doigts peuvent également être affectés.
Il existe différentes formes de psoriasis. La plus courante est le psoriasis en plaques, aussi appelé psoriasis vulgaris. Il représente 80% des cas. 

Dans 30% des cas, les articulations sont également touchées. On parle alors de psoriasis artritis.

Voir aussi l'article : Psoriasis : les conseils pratiques au quotidien

Comment survient le psoriasis ?

123-psoriasis-elleboog-04-19.png
On commence à en comprendre le mécanisme mais pas la cause exacte. On considère toutefois le psoriasis comme une affection multifactorielle, soit un problème provoqué par différents facteurs comme l’hérédité, l’environnement, des infections mais aussi des médicaments.

L’hérédité joue un rôle important. Dans 30% des cas, un autre membre de la famille présente la même affection.

Outre les prédispositions génétiques, différents facteurs peuvent déclencher un psoriasis : le stress peut le provoquer ou l’aggraver. Une blessure, une infection ou des conditions climatiques particulières constituent d’autres causes connues. Les nouvelles taches de psoriasis peuvent survenir au niveau d’une blessure cutanée anodine comme un coup de soleil, une écorchure ou une petite intervention chirurgicale. On parle alors de phénomène de Koebner. 

Voir aussi l'article : Psoriasis : le jeûne intermittent pour soulager les symptômes

Quels mécanismes sont responsables du psoriasis ?

On ne connaît pas encore la cause précise du psoriasis mais on sait qu’il se produit un dérèglement du système immunitaire. On parle donc d’une maladie auto-immune. Le système immunitaire du patient se retourne contre ses propres tissus, en l’occurrence contre les cellules de la peau. Des taches rouges et squameuses qui peuvent démanger, se crevasser ou saigner apparaissent. Les cellules d’une peau normale mûrissent en 28 à 30 jours puis se détachent, sans qu’on le remarque.

En cas de psoriasis, la surstimulation du système immunitaire conduit les lymphocytes (les cellules de défense de notre système immunitaire) à libérer des substances qui entraînent une multiplication trop rapide des cellules cutanées, les kératinocytes. Les cellules mûrissent en 3 ou 4 jours et se déplacent vers la surface de la peau, où elles s’accumulent sous forme d’épaisses blessures rouges ou plaques.

Voir aussi l'article : Quels médicaments peuvent provoquer un psoriasis ?

Qui est touché par le psoriasis ?

La maladie peut affecter tout le monde, à n’importe quel âge. Hommes et femmes sont touchés de la même manière.Elle connaît généralement un pic entre 15 et 35 ans ou entre 50 et 60 ans.

Comment évolue le psoriasis ?

123-psoriasis-huid-04-19.png
C’est difficile à dire, le déroulement de la maladie étant imprévisible. Le psoriasis peut être léger, moyen ou grave.

Les poussées (la formation des taches) peuvent être suivies de périodes de rémission plus ou moins longues. Le psoriasis peut également toucher les articulations.

Voir aussi l'article : La luminothérapie pour traiter les troubles psychologiques et cutanés

Quel est l’impact du psoriasis sur le quotidien ?

Vivre avec un psoriasis, ce n’est pas seulement vivre avec des taches rouges. Cette dermatose a de sérieuses conséquences physiques mais aussi psychologiques et sociales. Elle a un impact considérable sur la qualité de vie du patient.

Le psoriasis n’est pas contagieux mais peu de personnes le savent.  L’aspect de la peau constitue souvent un handicap pour les patients. Elle impacte l’image qu’ils ont d’eux-mêmes. Ils se sentent souvent exclus ou solitaires. La dermatose a des conséquences sur leurs occupations quotidiennes, leurs relations sociales, leur état physique et émotionnel ainsi que sur l’évolution du psoriasis.

Voir aussi l'article : Psoriasis de l'ongle : symptômes et traitement

Peut-on guérir du psoriasis ?

Actuellement, aucune thérapie ne peut venir définitivement à bout du psoriasis. Les médecins disposent cependant de différentes méthodes pour limiter et diminuer les blessures dues au psoriasis.

Le traitement varie de personne à personne mais l’objectif poursuivi est toujours le même: réduire l’inflammation et la desquamation de la peau, améliorer la qualité de vie du patient et éviter les rechutes. 

Comment pose-t-on le diagnostic ?

123-voet-jeuk-huidaand-04-19.png
Il n’existe ni test sanguin ni méthode spécifique de diagnostic. Celui-ci est posé suite à un examen de la peau, des ongles et de la peau de la tête. En cas de doute, le médecin peut procéder à une biopsie.

Quel est l’objectif principal du traitement du psoriasis ?

Puisque le psoriasis ne peut pas encore être guéri, l’objectif principal est d’aider le patient à mener une vie aussi normale que possible en faisant disparaître les plaies et en prévenant les rechutes.

Comment peut-on soigner le psoriasis ?

Même si le psoriasis ne peut être guéri définitivement, il est possible de le traiter efficacement.  Le traitement varie en fonction des personnes et dépend essentiellement du sérieux de l’affection.

En principe, il existe trois approches thérapeutiques :

  • Les traitements topiques (onguents, crèmes) sont généralement appliqués contre les formes légères, directement sur les parcelles de peau atteintes.
  • La photothérapie est utilisée dans les formes moyennes à sévères, par exemple quand de grandes surfaces cutanées sont atteintes. On connaît depuis longtemps l’effet curatif du soleil sur le psoriasis et la photothérapie reste un traitement de référence d’un psoriasis étendu. On soumet le corps à des rayons UV. Il en existe deux familles: les UVA et les UVB. Dans la photothérapie aux UVB à spectre étroit, la peau est exposée à intervalles réguliers à la lumière artificielle, à une longueur d’ondes déterminée. Dans la photothérapie aux UVA, le patient prend un médicament à base de psoralènes avant de s’exposer aux rayons UVA. Les psoralènes rendent la peau plus sensible aux ultraviolets A.
Ces thérapies ne sont efficaces qu’après plusieurs séances, qui se déroulent sous la surveillance d’un dermatologue. 

Les thérapies systémiques sont essentiellement utilisées dans les formes moyennes à sévères qui affectent une grande partie de la surface cutanée. Ces thérapies agissent de manière systémique, soit sur l’ensemble du système immunitaire. Elles doivent donc être administrées par voie orale ou par injection. On a notamment recours aux rétinoïdes, à la ciclosporine et au méthotrexate. Il existe une nouvelle gamme de médicaments contre les formes sévères de psoriasis: les médicaments biologiques, qui agissent de manière très ciblée sur le système immunitaire.

Le traitement anti-TNF est une thérapie biologique qui a permis de réaliser d’énormes progrès dans le traitement du psoriasis. Il inhibe le fonctionnement de la protéine TNF. Le TNF-a joue un rôle dans le développement et la persistance des inflammations. On réserve toutefois cette option thérapeutique aux patients souffrant de psoriasis à plaques chronique moyen à sévère.

Les thérapies à base d’anti-TNF-a permettent de réduire rapidement l’intensité de l’inflammation et de prévenir de nouvelles poussées. Elles ont démontré leur efficacité dans le contrôle de l’inflammation ainsi que dans la résorption des plaques rouges et des épaississements. 

Voir aussi l'article : Psoriasis : la forte menace de l’arthrite

L’importance du soutien et de l’information

Le traitement médical est essentiel pour contrôler l’affection et préserver une certaine qualité de vie. Cependant, il est important d’être bien informé sur la maladie et ses conséquences si on veut conserver une bonne qualité de vie. Votre médecin est votre première source d’informations. 

Différentes instances sont à même de vous dispenser des informations complémentaires. Elles sont importantes pour le patient comme pour les membres de sa famille et ses collègues. Une information correcte engendre une meilleure compréhension de la maladie.

Les personnes atteintes de psoriasis souffrent souvent du regard des autres. Le soutien de leur entourage est crucial dans le quotidien des patients. Les contacts et l’échange d’expériences avec d’autres patients sont aussi importants : on peut leur poser des questions en toute franchise et faire part de ses soucis. Les associations de patients sont donc des partenaires importants. Elles organisent régulièrement des rencontres, elles fournissent des informations sur la vie quotidienne, soutiennent la recherche scientifique et offrent un suivi socio-économique aux patients. 

Pour plus d’informations, vous pouvez vous adresser à :
GIPSO Asbl
Psoriasis Liga Vlaanderen
Psoriasis-Contact asbl

En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram