Quelles réactions allergiques un médicament peut-il provoquer ?

Dernière mise à jour: mars 2022
Dans cet article
Quelles réactions allergiques un médicament peut-il provoquer ?

dossier

Même si les médicaments visent à guérir une maladie ou à en atténuer les symptômes, ils sont parfois eux-mêmes responsables de certaines réactions désagréables. On distingue quatre types de réactions allergiques. Chaque réaction produit des symptômes spécifiques.

Quatre types de réactions allergiques aux médicaments

Une réaction allergique de type I est très intense, car le corps produit des anticorps allergiques. La réaction se produit souvent en quelques minutes. Les antibiotiques et les anesthésiques en particulier provoquent ce type de réaction. Les effets secondaires typiques des médicaments sont :

  • Urticaire
  • Gonflement
  • Picotements dans la bouche et le pharynx
  • Nez bouché ou nez qui coule
  • Yeux rouges et irrités
  • Crampes abdominales, nausées, vomissements et diarrhée
  • Parfois anaphylaxie

Voir aussi l'article : Effets secondaires : la cortisone fait-elle prendre du poids ?

123m-medic-pills-6-10-20.jpg
Dans une réaction de type II, l'organisme produit également des anticorps, mais d'un type différent de celui du type I. Dans le cas d'une allergie médicamenteuse, les médicaments se fixent à la surface des cellules sanguines ou des cellules de la peau. Dans le cas d'une allergie médicamenteuse, les médicaments se fixent à la surface des cellules du sang ou de la peau. L'organisme identifie ces cellules de sang et de peau comme étrangères et déclenche une réponse immunitaire. Cela peut entraîner une perturbation de la coagulation du sang. L'épiderme peut également se détacher, ce qui entraîne la formation de cloques.

Une réaction de type III se produit généralement six à huit heures après le contact avec l'allergène. Dans le cas d'une allergie médicamenteuse, les anticorps se fixent sur les médicaments dans le sang et forment avec eux ce que l'on appelle des complexes. Ces complexes peuvent se déposer dans les petits vaisseaux sanguins des reins, des poumons et de la peau, entraînant de la fièvre, des douleurs articulaires, des problèmes rénaux, une inflammation de la peau et/ou des ecchymoses. 

Une réaction de type IV est plus lente à démarrer qu'une réaction de type I, II ou III. Certaines cellules du système immunitaire vont cibler spécifiquement une substance et provoquer une inflammation. Cela peut entraîner une grande variété de réactions cutanées allant de l'eczéma aux maladies vésiculeuses. Les réactions de type IV sont principalement observées avec les antibiotiques et les médicaments antiépileptiques.

Voir aussi l'article : Antibiotiques et diarrhée : l'intestin récupère difficilement

Diagnostic et traitement

Diagnostiquer une allergie à un médicament n'est pas facile, surtout si vous avez pris plusieurs médicaments. Si une allergie est suspectée, deux types de tests peuvent être effectués :

  • Tests cutanés par piqûre et intradermiques, notamment en cas de réactions aiguës à (certains) antibiotiques, anesthésiques locaux ou généraux, etc.
  • Analyse de sang pour détecter les anticorps à certains médicaments (anticorps IgE), uniquement dans des cas exceptionnels.

Si le médecin a constaté une allergie à un certain médicament, il conseillera en principe d'éviter ce médicament. Mais parfois, le médicament est nécessaire et il n'existe pas d'alternatives équivalentes. Dans ce cas, le médecin peut décider de donner quand même le médicament, éventuellement avec un agent supplémentaire pour supprimer la réaction allergique.

Parfois, la désensibilisation est également utilisée. Cela signifie que vous êtes (temporairement) désensibilisé au médicament. La dose du médicament est ensuite augmentée jusqu'à l'obtention de la dose adéquate pour traiter la maladie. La désensibilisation doit être effectuée sous la stricte surveillance d'un médecin. Cette procédure est principalement utilisée pour les antibiotiques, l'aspirine et les traitements anticancéreux.

Voir aussi l'article : Médicaments : pourquoi autant d'effets secondaires chez les femmes ?

Sources:
uza.be
uzleuven.be
mmc.nl


auteur : Sara Claessens - journaliste santé
Passiflora forte – Apaisant lors des moments de stress Passiflora forte – Apaisant lors des moments de stress
A.Vogel

Retrouvez le calme lors des moments de stress et de tension grâce à la combinaison des plantes relaxantes.

Savoir plus?
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram