Rougeole : comment la reconnaître, que faire si vous êtes en contact avec elle ?

Dernière mise à jour: mars 2022

dossier

La rougeole est en augmentation dans le monde entier et l'Europe n'est pas épargnée. Si vous avez eu cette maladie dans votre enfance ou si vous avez reçu deux doses de vaccin, vous êtes protégé et ne devez pas vous inquiéter. Dans le cas contraire, vous risquez d'être infecté et de propager la maladie qui, contrairement aux idées reçues, n'est pas une maladie bénigne. 

La rougeole n'est pas une maladie infantile typique

123_baby_mazelen_ziek_2019.jpg
La rougeole est souvent considérée comme une maladie infantile typique. Or ce sont surtout les adolescents et les jeunes adultes qui n'ont pas été suffisamment vaccinés oui qui n'ont pas contracté la maladie pendant leur enfance qui risquent maintenant de contracter la rougeole. Lors de l'épidémie de rougeole de 2016, plus de la moitié des patients n'étaient pas vaccinés, et près d'un tiers ne connaissaient pas leur statut vaccinal.  

La rougeole peut avoir de graves conséquences

La plupart des personnes sont très malades pendant une à deux semaines, puis se rétablissent complètement. Cependant, des complications graves, telles qu'une infection de l'oreille ou une pneumonie, surviennent dans 10 à 20% des cas de rougeole. L'encéphalite aiguë survient dans environ 1 cas de rougeole sur 1000. Elle peut être fatale ou causer des dommages permanents.

Certaines personnes présentent un risque accru de complications graves :

  • Les enfants de moins d’un an, en particulier les nouveau-nés de mères qui n'ont pas été vaccinées et qui n'ont pas non plus connu la rougeole.
  • Les adultes : le risque de complications augmente avec l'âge.
  • Les patients dont le système immunitaire est gravement déficient, par exemple ceux atteints de leucémie ou traités par chimiothérapie.
  • Les femmes enceintes : la rougeole ne provoque pas de malformations congénitales, mais peut dans de rares cas entraîner une fausse couche ou une naissance prématurée.

Voir aussi l'article : Rougeole : êtes-vous protégé ?

Symptômes de la rougeole

  • Forte fièvre, jusqu'à plus de 39°C.
  • Malaise général.
  • Yeux rouges, douloureux ou enflammés.
  • Toux, nez qui coule.
  • Éruption cutanée : après 3 à 7 jours, de petites taches blanches dans la bouche (taches de Koplik) et des taches rouges qui commencent derrière les oreilles et se propagent par le cou sur tout le corps en l'espace de trois jours. 

Voir aussi l'article : Rougeole, rubéole, oreillons : aucun lien entre le vaccin et l’autisme

La rougeole est très contagieuse

La rougeole est très contagieuse : presque toutes les personnes n’ayant pas été vaccinées ou n'ayant jamais contracté la maladie et qui entrent en contact avec une personne malade dans les crèches, à l'école, dans la salle d'attente d'un médecin ou d'un hôpital seront infectées.

La rougeole se transmet par :

  • des gouttelettes de liquide en suspension dans l'air provenant du nez, de la gorge et de la bouche,
  • le contact direct avec la morve,
  • parfois par le biais d'objets contaminés sur des surfaces.
Une personne malade est contagieuse à partir d'environ quatre jours avant jusqu'à environ quatre jours après le début des taches rouges. Très souvent, d'autres enfants sont infectés avant que vous ne sachiez qu'un enfant a la rougeole. Les mesures de prévention générales telles que le lavage des mains, les gestes barrière... ne suffisent donc pas à prévenir l'infection. 

Voir aussi l'article : Rougeole : pourquoi le vaccin pour les adultes ?

Qui est exposé au risque de rougeole ?

- Toute personne en contact avec la rougeole et n’ayant pas été vaccinée ou n'ayant pas attrapé la maladie.
- Les enfants âgés de 6 à 12 mois n’ayant pas encore reçu leur première dose de vaccin.
- Les demandeurs d'asile, les immigrants. Voilà pourquoi ils sont systématiquement vaccinés à leur arrivée en Belgique.

Voir aussi l'article : Le retour de la rougeole : que faut-il savoir ?

Que faire en cas de suspicion de rougeole ?

  • Consultez toujours un médecin si vous suspectez la rougeole. Ou si vous ou votre enfant avez été en contact avec une personne atteinte de la rougeole, non vaccinée et présentant des symptômes de la rougeole.
  • Signalez l'infection à l'école ou à la garderie pour que les autres parents sachent que leur enfant peut être infecté.
  • D’après le tableau d’éviction de l’ONE, un enfant atteint de rougeole ne peut pas fréquenter la crèche ou l'école. Il faut attendre la disparition des symptômes, minimum 5 jours après le début de l’éruption.
  • Il en va de même pour le travail : la rougeole étant très contagieuse, il est conseillé de ne retourner en collectivité durant au moins les 4 jours qui suivent l’éruption cutanée. 
  • Les personnes présentant un risque accru de développement grave de la rougeole, notamment les jeunes enfants non encore vaccinés, les femmes enceintes non immunisées et les personnes immunodéprimées, doivent éviter tout contact avec les personnes malades.
  • Si vous avez été en contact avec la rougeole et n'avez pas été vacciné, la vaccination après l'exposition peut offrir une certaine protection. La vaccination doit alors être effectuée dès que possible, de préférence dans les 24 heures, mais au plus tard 72 heures après l'exposition.

Voir aussi l'article : Vaccin RRO : la seconde dose à 7 - 8 ans

Sources :
www.zorg-en-gezondheid.be
www.rivm.nl

En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram