Quelles sont les zones érogènes chez l'homme et la femme ?

Dernière mise à jour: janvier 2022

dossier

Nos zones érogènes se situent-elles principalement sous la ceinture, entre nos deux gros orteils, ou existe-t-il d'autres "points de plaisir" importants dans notre corps ? Il y a-t-il une différence entre les hommes et les femmes ? Découvrez vos propres endroits de prédilection avec cette liste.

En général, les organes génitaux sont considérés comme la zone érogène la plus importante, mais cette affirmation ne s'applique pas à tout le monde. Chaque personne est unique et son "stimulus sexuel" l'est aussi. La clé est d'explorer votre propre corps, seul(e) ou avec votre partenaire et de découvrir les zones qui vous excitent ou qui vous font sentir bien quand on les touche. 

Le Dr Lee Philips, psychothérapeute clinicien et sexologue à New York, nous détaille les zones érogènes non génitales. Certaines d'entre elles sont moins évidentes que d’autres et peuvent surprendre...

Le cuir chevelu

Si vous vous arrêtez pour penser à la sensation de détente que vous procure un coiffeur lorsqu'il vous masse le cuir chevelu, il n'est pas surprenant que la stimulation de cette zone du corps provoque également une stimulation sexuelle chez certaines personnes. Le fait de masser ou de toucher délicatement le cuir chevelu provoque une sensation agréable dans le cou et plus haut, dans la zone située entre les oreilles. 

Lire aussi : Quelles parties du corps vous excitent le plus ?

Le lobe de l'oreille

Dans une enquête menée aux États-Unis en 2016, les femmes ont classé le lobe de l'oreille au quatrième rang des zones érogènes non génitales. Les trois premiers étaient les seins, les lèvres et le cou. La stimulation peut provenir d'un massage des lobes de l'oreille, mais aussi d'un baiser, d'un léchage ou d'un mordillement. Même le fait de souffler dans les oreilles est ressenti comme excitant par certaines personnes. 

Lire aussi : Masturbation : on va à l'essentiel

La bouche et les lèvres

Lorsque nous nous embrassons avec la langue, notre corps est inondé de substances naturelles qui nous font du bien, comme la dopamine (une hormone qui procure satisfaction et motivation), l'ocytocine (l'hormone de l'amour qui stimule la confiance et la connexion) et la sérotonine (une hormone qui nous fait nous sentir bien). Ces substances peuvent également augmenter notre excitation sexuelle. Sucer ou mordiller doucement la lèvre inférieure peut avoir le même effet. 

Le cou

123-h-erogeen-nek-11-21.jpg
Le devant et les côtés du cou, la nuque, sont des régions très sensibles, surtout chez les femmes. Une astuce consiste à embrasser doucement le cou ou à faire glisser vos doigts dessus.

Les seins et les mamelons

Le fait de stimuler plus ou moins doucement les seins et les mamelons peut provoquer des feux d'artifice, ce qui n'est pas surprenant. Une étude de 2011 a révélé que la stimulation des mamelons chez les femmes activait la même partie du cerveau (cortex sensoriel génital) que les touchers sexuels du clitoris, du vagin et du col de l'utérus. 

Lire aussi : L’orgasme de la femme, riche et complexe

Le nombril et la partie inférieure de l'abdomen

Le nombril peut sembler évident en raison de sa proximité avec les organes génitaux, mais il s'agit également d'une partie du corps comportant de nombreuses terminaisons nerveuses et associée à l'émergence d'une nouvelle vie. Une stimulation du nombril et du bas-ventre peut induire une sensation de picotement dans les organes génitaux de votre partenaire. Vous pouvez utiliser votre bouche ou votre langue, mais le toucher avec un objet froid (glaçon) ou doux (plume) peut également créer une sensation émoustillante. 

Le bas du dos

La zone du bas du dos mérite également une place dans cette liste. Non seulement parce qu'elle est assez proche des organes génitaux, mais surtout parce que c'est une zone corporelle très sensible. Frotter ou caresser le dos de votre partenaire ou appuyer sur certains points du dos peut augmenter l'intensité d'un orgasme. Là encore, des objets froids comme des glaçons ou des jouets sexuels peuvent intensifier la sensation. 

Les aisselles et l'intérieur des bras

La plupart des gens associent l'intérieur des bras et surtout l'aisselle à une zone "très sensible aux chatouilles", mais si vous parvenez à dépasser cette idée, il y a de fortes chances que cette zone vous procure un grand plaisir et une grande détente. Le toucher de ces parties sensibles du corps se fait alors de préférence de manière très douce : avec une plume, avec la langue ou avec les doigts. Dans ce dernier cas, les chances de succès sont apparemment plus grandes si le partenaire a des ongles plus longs. 

Les cavités corporelles, comme l'aisselle par exemple, sont de toute façon une zone fétiche pour certaines personnes. Parfois, cela a à voir avec l'odeur qu'elles dégagent et/ou avec la présence de poils. 
Le frottement de l'intérieur du bras est également souvent recommandé comme aide au sommeil, cette caresse ayant un effet relaxant. 

Lire aussi : 12 conseils pour atteindre plus facilement l’orgasme

Les paumes et le bout des doigts

123-h-erogeen-handen-11-21.jpg
Nos mains touchent toutes sortes d'objets et d'autres mains (ou parties du corps) et c'est précisément pour cette raison qu'elles peuvent provoquer un picotement érotique lorsqu'elles sont touchées d'une certaine manière par d'autres mains. Les paumes des mains sont très sensibles et idéales pour développer l'intimité avec votre partenaire. 

Un exemple de la façon dont vous pouvez le faire : prenez les paumes des mains de votre partenaire dans les vôtres et massez-les en faisant des cercles fermes avec vos pouces. Maintenez le contact visuel, puis amenez les paumes de votre partenaire sur vos lèvres ou votre joue. 

Lire aussi : Attirance sexuelle : pourquoi projette-t-on ses propres envies ?

L'intérieur des poignets

Cette zone est tout aussi sensible que la paume des mains et le bout des doigts, mais elle est souvent oubliée. Et pourtant, jouer des poignets peut rendre le jeu de l'amour vraiment très chaud. Les préférences vont d'un baiser doux ou d'un léchage à une prise ferme et à une immobilisation sur le lit.

L'intérieur des cuisses

Cette zone du corps est extrêmement sensible au toucher sensuel. Et comme elle est proche des organes génitaux, ceux-ci bénéficient immédiatement de la stimulation. Toucher l'intérieur des cuisses, ainsi que la paume des mains et des pieds, est idéal pour caresser votre partenaire ou l'aider à se détendre avant de faire l'amour. 

Lire aussi : Le secret d’une sexualité épanouie se passe entre vos deux oreilles

Le creux des genoux

La stimulation de cette zone peut être très intense pendant les préliminaires et aider à atteindre un pic sexuel. Cela est dû à la poussée de dopamine que peut provoquer un léger contact dans le creux du genou. 

Les pieds

123-h-erogeen-voeten-11-21.jpg
Caresser ou embrasser les pieds de votre partenaire peut être vécu comme érotique car cela déclenche des sensations dans tout le corps. La plante et la voûte plantaire sont les plus sensibles. Certaines personnes aiment aussi se faire sucer ou mordiller les orteils.

Lire aussi : Souffler dans le vagin, ce n’est pas une bonne idée

Conclusion

Tout ce qui vous détend a le potentiel d'être érotique. Faites vous-même un scanner corporel ou demandez à votre partenaire d'en faire un pour savoir quels touchers vous font du bien et quelles sont vos zones érogènes préférées. 
Le Dr Philips souligne également que les rapports sexuels sont trop souvent axés sur l'obtention d'un orgasme, ce qui signifie que l'accent est trop mis sur la finale. Une séquence amoureuse où l'accent est mis sur les zones érogènes non génitales peut être tout aussi satisfaisante..

Source : 
greatist.com

auteur : Hilde Deweer - journaliste lifestyle
Passiflora forte – Apaisant lors des moments de stress Passiflora forte – Apaisant lors des moments de stress
A.Vogel

Retrouvez le calme lors des moments de stress et de tension grâce à la combinaison des plantes relaxantes.

Savoir plus?
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram