E-cigarette : un risque de dysfonction érectile ?

Dernière mise à jour: janvier 2022
123-roken-e-sigaret-31-12.jpg

news La cigarette électronique (e-cigarette) constitue-t-elle un facteur de risque de troubles de l’érection ? En tout cas, une association est mise en évidence, et les usagers devraient être informés de cette conséquence possible.

Même si le recul manque encore, il semble de plus en plus évident qu'en termes de conséquences pour la santé, la cigarette électronique est préférable aux produits du tabac. De nombreux spécialistes et toute une série d’autorités de santé considèrent d’ailleurs que l’e-cigarette peut intégrer le processus de sevrage tabagique, en particulier lorsque les substituts nicotiniques ne donnent pas les résultats escomptés.

Des effets pulmonaires et cardiovasculaires

Ceci étant, l’usage de la cigarette électronique ne doit pas être banalisé : il ne s’agit pas d’un produit anodin, exempt de risques. Des études ont déjà suggéré des effets néfastes sur le plan pulmonaire et cardiovasculaire. Ici, une équipe américaine (université de New York) met en évidence un lien possible avec la dysfonction érectile.

Les chercheurs ont examiné des données concernant plusieurs milliers d’hommes âgés de plus de 20 ans, dont environ 5% étaient des usagers de la cigarette électronique (quotidiennement pour la moitié d’entre eux). Les cas de troubles de l’érection ont été relevés sur base d’un questionnaire rempli par les participants (cette méthode d’auto-déclaration est donc moins fiable qu’un diagnostic médical). L’analyse a tenu compte des facteurs de risque classiques de dysfonction érectile (dont un tabagisme passé ou présent). Que constate-t-on ?

  • A profils similaires par ailleurs, les utilisateurs de la cigarette électronique sont deux fois plus susceptibles de faire état d’une dysfonction érectile, par rapport à ceux qui n’ont jamais eu recours à ce dispositif.
  • Des antécédents de maladie cardiovasculaire et un âge avancé (plus de 65 ans) augmentent encore davantage le risque dans les deux groupes (usagers ou pas de la cigarette électronique).
  • A contrario, une activité physique régulière limite le risque (dans les deux groupes également).

Objectif : ni tabac, ni cigarette électronique

Que disent les auteurs ? « L’usage d’un système électronique de délivrance de nicotine semble être associé à la dysfonction érectile, indépendamment d’autres facteurs de risque. Alors que ces dispositifs sont en cours d’évaluation concernant leur potentiel dans le cadre du sevrage tabagique, les utilisateurs devraient être informés de cette conséquence possible sur la fonction érectile. »

En fait, le point sur lequel il est important d’insister, c’est que si l’e-cigarette peut être envisagée comme une alternative à la cigarette classique, c’est avec comme objectif de se passer des deux à un moment ou à un autre. Ce qui est vraiment déconseillé, c’est de continuer à fumer du tabac tout en utilisant l’e-cigarette ; et pour les non-fumeurs, d’essayer la cigarette électronique en pensant qu’elle ne présente aucun risque.

Voir aussi l'article : Arrêter de fumer : l’efficacité de la cigarette électronique

Source
American Journal of Preventive Medicine

auteur : Juan Miralles - journaliste santé
En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram