Médicaments contre l’hypertension : un risque plus élevé de psoriasis ?

Dernière mise à jour: décembre 2021
123h-psoriasis-vr-zwang-10-18.jpg

news Les médicaments contre l’hypertension artérielle (antihypertenseurs) augmentent-ils le risque de développer un psoriasis, ou sont-ils susceptibles d’aggraver la maladie ? En tout cas, une association est mise en évidence.

Comme tous les médicaments, les antihypertenseurs exposent à une série d’effets secondaires. La balance risques - bénéfices leur est favorable, mais cela n’empêche pas de s’interroger sur la nature et l’ampleur de ces effets indésirables.

Ainsi que l’explique cette équipe sud-coréenne (Ewha Womans University), divers facteurs interviennent dans l’induction ou l’exacerbation du psoriasis. Il en va ainsi d’une série de médicaments, mais il est très compliqué de cerner leur rôle précis. C’est le cas des antihypertenseurs : une série d’études ont établi une association avec le psoriasis, mais dans bien des cas, ces résultats seraient « inconsistants ».

Une assocation « significative »

Pour y voir plus clair, les chercheurs ont analysé les données extraites d’une vingtaine d’études internationales, regroupant au total quelque dix millions de personnes. Les croisements statistiques laisseraient peu de place au doute, indiquent les spécialistes. En effet, ils constatent que plusieurs grandes classes de médicaments contre l’hypertension artérielle sont « significativement » associées à une augmentation du risque de psoriasis, qu’il s’agisse des bêta-bloquants, des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), des inhibiteurs calciques ou des diurétiques thiazidiques.

Les auteurs ajoutent que face à cette situation, les patients qui prennent des antihypertenseurs doivent être surveillés de près. Concernant la raison de ce lien, ils évoquent un possible processus inflammatoire induit par ces médicaments, une explication qui reste à l’évidence assez floue.

Un suivi attentif

Cette méta-analyse clôt-elle le débat ? Ce qui paraît évident en tout cas, c’est que la prescription d’un antihypertenseur à un patient psoriasique doit être accompagnée d’un suivi dermatologique attentif, en raison d'une possible aggravation de la maladie. Quant aux personnes hypertendues qui pourraient craindre de développer un psoriasis, il est bon de rappeler qu’augmentation du risque ne signifie certainement pas risque important, loin s’en faut. Le nombre de cas reste limité, et à l’échelle de la population, les bénéfices des antihypertenseurs l’emportent largement sur leurs éventuels effets indésirables.

Voir aussi l'article : Psoriasis : mangez-vous sainement ?

Source
British Journal of Clinical Pharmacology

auteur : Juan Miralles - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram