Urgence médicale : le pénis étranglé dans un goulot de bouteille

Dernière mise à jour: décembre 2021
123m-operatie-chirurg-22-10-19.jpg

news La strangulation du pénis doit être considérée comme une urgence médicale : si l’organe n’est pas libéré, des complications extrêmement sévères menacent.

La strangulation du pénis est surtout rencontrée chez des patients avec des troubles psychiatriques, ainsi que chez des personnes qui recourent à cette méthode pour augmenter le plaisir sexuel. Le matériel utilisé est divers, et peut être classé en deux grandes catégories : métallique (anneau, porte-clés…) et non métallique (ruban adhésif, tuyau, cheveux, bouteille en verre ou en plastique…).

Un sentiment de honte

Les cas rapportés par la littérature médicale sont relativement rares, une soixantaine depuis la première description « scientifique » de la pratique en 1755. Mais dans la vie de tous les jours, ils sont considérablement plus fréquents. Evidemment, tous n’aboutissent pas aux urgences, mais quand cela arrive, à l’instar de ce Népalais âgé de 46 ans, la situation est assez catastrophique.

L’équipe qui l’a pris en charge (B.P. Koirala Institute of Health Sciences) explique que le patient souffrait d’une lourde dépression et qu’il avait survécu à plusieurs tentatives de suicide. Voici deux mois, il avait profondément glissé son pénis dans une bouteille en plastique, et il n’avait pas réussi à s’en dégager. Il a réussi à casser la bouteille, mais le haut du pénis est resté coincé dans le goulot. Il aurait dû faire immédiatement appel à un médecin, mais le sentiment de honte l’en a empêché.

Des complications dévastatrices

Avec le temps, un oedème et plusieurs boursouflures se sont formés, et le patient, surmontant sa gêne, a considéré qu’il n’avait plus vraiment le choix. Les médecins ont tenté de couper le goulot avec des instruments chirurgicaux classiques, sans succès. Finalement, ils ont utilisé un coupe-câble, et cela a marché. Le patient a pu quitter l’hôpital le jour même, mais on ignore ce qu’il est devenu.

Au fond, il a eu pas mal de chance, puisque les auteurs indiquent que la strangulation du pénis peut entraîner des « complications dévastatrices », et qu’elle doit être considérée comme une urgence chirurgicale pour préserver la fonction de l’organe.

Ils citent le cas de deux patients schizophrènes qui ont perdu leur pénis (amputation) de cette manière. Pour certains, le risque est aigu, alors que chez d’autres, les conséquences sévères se manifestent sur une plus longue durée. La prise en charge dépend du type et de la taille de l’objet qui étrangle, du temps passé depuis l’accident et du degré de l’atteinte pénienne.

Voir aussi l'article : Le syndrome du pénis perdu, ou la perte de sensations pendant les rapports

Source
International Journal of Surgery Case Reports

auteur : Juan Miralles - journaliste santé
En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram