Le syndrome du pénis perdu, ou la perte de sensations pendant les rapports

Dernière mise à jour: décembre 2021
Dans cet article
Le syndrome du pénis perdu, ou la perte de sensations pendant les rapports

dossier

On en parle peu et pourtant, la perte de sensations lors de la pénétration vaginale est un phénomène qui serait loin d’être rare. Impression d’un vagin distendu, troubles de l’érection et de l’éjaculation consécutifs à cette sensation que le pénis n’est plus « tenu »... Ces dysfonctionnements sexuels caractérisent ce qu’on appelle le syndrome du pénis perdu.

Le syndrome du pénis perdu décrit la perte de sensations cutanées et proprioceptives de l'organe masculin lors de la pénétration vaginale. 

Dans un chapitre extrait de son ouvrage Traitement chirurgical de la dysfonction sexuelle dédié au « Lost penis syndrome », le gynécologue Charles Debrovner explique : « Le vagin en bonne santé effectue des compensations afin de permettre un bon contact entre les deux muqueuses pour une friction adéquate. S'il n'y a pas de compensation vaginale adéquate, les deux partenaires souffrent : pour l'homme, il n'y a pratiquement pas de prise ou de sensation de pénétration, ce qui entraîne une diminution de la friction lors des rapports sexuels. Pour la femme, comme le pénis n'est pas fermement saisi, (...) il y a une perte générale de la sensation de distension vaginale et de la stimulation agréable de la friction."

Pertes de sensations vaginales : quelles sont les causes d’un syndrome du pénis perdu ?

Des raisons mécaniques peuvent explique le phénomène : la grossesse et surtout l’accouchement, qui viennent mettre à mal les muscles du plancher pelvien, jusqu’à pouvoir provoquer une béance vaginale. Des fluctuations hormonales peuvent aussi entrer en jeu, lors de la ménopause notamment : la baisse d’œstrogènes modifie sensiblement les tissus vaginaux, qui perdent en élasticité et donc, en tonicité. Enfin, le facteur âge joue aussi un rôle sur la diminution de la musculature. La femme a plus de difficultés à contracter de manière efficace les muscles du périnée, et de son côté, l’homme vieillissant peut être confronté à des érections moins fermes que dans sa jeunesse. Il peut en résulter une disproportion entre la taille du vagin et celle du pénis.

En outre, selon un article publié dans la Revue de Médecine sexuelle, des facteurs socioculturels et psychopathologiques peuvent été mis en cause dans la perte de sensation pénienne (comme des troubles psychiques, ou une pause dans le couple, par exemple). Des traitements médicaux, certains médicaments notamment, pourraient aussi provoquer ces sensations. 

Lire aussi : Lèvres vaginales : qu’est-ce qui est « normal » ?

Quelles solutions ?

Plusieurs traitements du syndrome sont possibles, et dépendent évidemment des causes à l’origine de cette dysfonction sexuelle. Côté femme, une rééducation périnéale sous la supervision d’un kinésithérapeute permet de renforcer le périnée. La stimulation vaginale par radiofréquence permet, quant à elle, de stimuler les fibres de collagène des tissus vaginaux. Une sonde est introduite dans le vagin, et émet des stimulations indolores. Le vagin retrouve tonus et élasticité rapidement en quelques séances, qui devront néanmoins se prolonger sur plusieurs mois. Si la rééducation des muscles du plancher pelvien et/ou l’électrostimulation vaginale n’est pas recommandée ou ne donne pas de résultats satisfaisants, la chirurgie pourra être envisagée en dernier recours. 

Côté homme, des traitements médicamenteux destinés à favoriser la fonction sexuelle comme le viagra (pour l’érection), ou une thérapie de remplacement de la testostérone (TRT)  peuvent être proposés. 

Enfin, un « travail de couple » au moment des rapports sexuels peut aider à retrouver des sensations satisfaisantes pour les deux partenaires, l’excitation sexuelle de la femme contribuant à créer une lubrification suffisante d’une part, et les compensations vaginales nécessaires d’autre part. Le gynécologue Charles Debrovner donne ainsi quelques conseils, parmi lesquels « l'un ou l'autre des partenaires peut diriger le pénis en érection contre une zone particulière du vagin de manière à ce que le gland soit dirigé contre la paroi vaginale antérieure (...) De même, une pression le long des faces latérales des lèvres contre le corps du pénis peut améliorer les sensations des deux partenaires. »

Lire aussi : Hommes : quelle alimentation pour une bonne santé sexuelle ?

Sources :
Surgical Treatment of Sexual Dysfunction — The Lost Penis Syndrome
sciencedirect.com

auteur : Amélie Micoud - journaliste santé
En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram