Huiles essentielles : attention aux accidents graves

Dernière mise à jour: décembre 2021
unspl-m-1-essentiele-olie-3-12-21.jpg

news Les huiles essentielles exposent à des intoxications sévères, notamment par ingestion. Les conséquences peuvent être graves, voire mortelles. Il faut faire preuve d’une grande prudence.

Les huiles essentielles sont des extraits naturels de plantes. On parle aussi d’essences végétales. Elles sont obtenues par divers procédés, comme l’extraction mécanique, la distillation à sec, ou l’entraînement à la vapeur d’eau (alambic). Ces produits, auxquels on prête une série de vertus, sont hautement concentrés et constitués de multiples substances chimiques, dans des proportions qui varient fortement. La plupart des huiles essentielles sont liquides, odorantes et volatiles.

Ingestion accidentelle

Leur utilisation s’est très largement popularisée, d’autant qu’elles sont aisément disponibles. Mais parallèlement, le nombre d’accidents ne cesse d’augmenter. Comme le rappelle la revue médicale Prescrire, les centres antipoison enregistrent chaque année de nombreux cas problématiques d’exposition aux huiles essentielles, susceptibles de conduire à des intoxications aiguës.

Il en va ainsi des ingestions accidentelles, donc hors conditions normales d’emploi, qui concernent surtout les jeunes enfants, mais pas seulement. Les atteintes peuvent survenir dans les minutes ou les heures qui suivent l’ingestion : troubles digestifs et neuropsychiques, convulsions, coma, insuffisance rénale, souffrance hépatique (foie)… Des effets indésirables graves, voire mortels, ont été rapportés avec un large éventail d’huiles essentielles.

  • Convulsions. Armoise, absinthe, hysope, romarin, sauge, tanaisie, thuya, cajeput, eucalyptus et niaouli.
  • Coma. Menthe poivrée et eucalyptus.
  • Toxicité hépatique (hépatotoxicité). Bouleau, buchu, calament, menthe pouliot, clou de girofle et thym.
  • Insuffisance rénale aiguë. Menthe pouliot, chénopode, gaulthérie, cade et absinthe.

Prescrire insiste : en cas d’ingestion accidentelle d’une huile essentielle par un enfant ou un adulte, il importe que la personne elle-même, un proche ou un soignant contacte sans attendre un centre antipoison ou un service d’urgence pour évaluer les risques et connaître la conduite à tenir. « Les huiles essentielles ne sont pas des produits de consommation anodins. Il est important de toujours les ranger hors de portée des enfants, et dans tous les cas, de ne jamais détacher les étiquettes ni transvaser dans un autre récipient. »

Voir aussi l'article : Mauvaise haleine : l’efficacité des huiles essentielles

Source
Prescrire

auteur : Juan Miralles - journaliste santé
En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram