Tabac : les humains accros depuis au moins 12.000 ans

Dernière mise à jour: novembre 2021
123-man-roken-baard-sigaret-12-16.jpg

news Des découvertes archéologiques indiquent que les humains fumaient ou mâchaient du tabac voici au moins 12.300 ans, soit 9000 avant l’époque estimée jusqu’ici. Question : à quelles fins ?

Le tabac est certainement la substance psychotrope la plus consommée dans le monde. Et indéniablement, son impact sur l’humanité est considérable : on estime qu’il est l’origine de quelque 6 millions de décès chaque année, alors que les maladies qui lui associées sont multiples.

Plante d'ornement puis médicament

Aujourd’hui, dans l’écrasante majorité des cas, il se présente sous la forme de produit manufacturé (cigarette, cigare, tabac à rouler ou à mâcher…) élaboré à partir de feuilles séchées de plantes de tabac commun (Nicotiana tabacum). Le tabac a été introduit en Europe par Christophe Colomb, qui l’a découvert en 1492 lors de son expédition en Amérique. Utilisé surtout comme plante d’ornement, ce n’est que plusieurs décennies plus tard que le médecin de la cour royale d’Espagne le fera passer au rang de médicament. En 1560, l’ambassadeur de France au Portugal envoie de la poudre de tabac, aux vertus curatives, à la cour de France. Il s’appelait Jean Nicot, et son nom inspirera celui de la nicotine. La suite, c’est une expansion rapide à travers l’Europe.

Des graines carbonisées de tabac coyote

Mais l’homme a consommé le tabac bien avant cela. Jusqu’à présent, les preuves les plus lointaines de son utilisation dataient de 3300 ans, sur base de résidus de nicotine retrouvés dans une pipe en Alabama. Mais voici que des archéologues et anthropologues américains (Far Western Anthropological Research Group) ont découvert des graines carbonisées de tabac coyote (Nicotiana attenuata), une espèce de tabac sauvage qui pousse dans de nombreux habitats de l’ouest des Etats-Unis.

Ces résidus ont été identifiés dans un foyer (feu) situé dans la région aride de Wishbone, à proximité de Salt Lake City (Utah). Les analyses ont permis de déterminer que ce site d’habitation remontait à près de 12.300 ans, lorsque le climat était bien plus froid et la zone recouverte de marais. Selon les spécialistes, il ne fait aucun doute que le tabac coyote était utilisé dès cette époque pour ses effets psychotropes, fumé ou mâché.

A quelles fins ? Cela reste à déterminer : usage festif, thérapeutique, cérémoniel, sacré… ? Ou un peu de tout ? De fait, et même si on ignore encore à quel moment le tabac a commencé à être cultivé, on comprend que les humains sont devenus accros voici bien longtemps…

Voir aussi l'article : Cannibalisme : pourquoi nos ancêtres se mangeaient-ils entre eux ?

Source
Nature Human Behaviour

auteur : Juan Miralles - journaliste santé
En exclusivité chez Medi-Market ! En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram