Perte de cheveux chez les femmes : causes et traitement

Dernière mise à jour: novembre 2021

dossier

Pour beaucoup de femmes, les cheveux font partie de leur identité, ils constituent un moyen d'exprimer leur style. Alors, lorsqu’ils se mettent soudainement à tomber, c'est la panique ! Quelles sont les raisons de la chute de cheveux (alopécie) chez les femmes et que peut-on faire pour y remédier ?

Comment les cheveux poussent-ils ?

Le cuir chevelu porte environ 100.000 cheveux, chacun ayant son propre cycle de vie. Chaque follicule pileux produit un cheveu, qui pousse à un rythme d'environ 12 mm par mois. Les cheveux restent là pendant environ 2 à 6 ans, puis tombent lorsque le cycle suivant commence. La majorité des cheveux sont donc continuellement en phase de croissance.

Qu'est-ce qu'une perte de cheveux anormale ?

123-m-haar-val-16-11.jpg
La plupart des gens perdent environ 50 à 100 cheveux par jour. Pas d’inquiétude donc si vous en trouvez sur vos vêtements ou votre brosse à cheveux. Mais lorsqu'ils tombent par mèches ou si vous remarquez qu’ils s’affinent de plus en plus, mieux vaut consulter un médecin. Celui-ci évaluera votre perte de cheveux et vous dira si elle est vraiment problématique. Si la cause de l’alopécie est traitée, les cheveux repoussent le plus souvent.

Voir aussi l'article : Pelade : définition, causes, traitement

Quelles sont les causes de la chute des cheveux ?

Les facteurs déclenchants sont variables : ils peuvent être liés à votre état de santé, à votre degré de stress, à votre mode de vie, comme par exemple votre alimentation... Vos gènes jouent également un rôle important. Parfois, aucune cause spécifique n'est trouvée. Il peut toutefois être utile de faire un bilan de santé pour vérifier si votre glande thyroïde fonctionne correctement et si votre équilibre hormonal est en ordre. Les changements hormonaux, comme lors de la ménopause, peuvent en effet jouer un rôle.

D’autres causes sont également possibles.

  • Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Ce syndrome se traduit par une production excessive d’hormones mâles. Conséquence : des poils indésirables poussent sur le corps, tandis que la zone appelée couronne se parsème. Le SOPK peut également entraîner des problèmes d'ovulation, de l'acné et une prise de poids.
  • L’alopécie areata. Le système immunitaire attaque par erreur les follicules pileux sains, ce qui entraîne une chute massive des cheveux. Dans la plupart des cas, les dommages ne sont heureusement pas permanents et les cheveux repoussent.
  • L'accouchement. Pendant la grossesse, la masse capillaire semble plus volumineuse en raison des taux d'hormones plus élevés. Mais les cheveux qui ont terminé leur cycle de vie tombent ensuite tous d’un coup. Il peut falloir jusqu'à deux ans pour que les choses rentrent dans l’ordre.
  • La pilule contraceptive. Les hormones qui stoppent l'ovulation peuvent provoquer une perte de cheveux. D'autres médicaments peuvent avoir les mêmes effets : les anticoagulants, les médicaments utilisés pour traiter l'hypertension artérielle, la dépression ou encore l'arthrite.
  • Un régime choc, trop de vitamine A, pas assez de protéines.
  • Des cheveux attachés trop serrés, en queue de cheval notamment.
  • • Un stress émotionnel ou physique extrême, comme une maladie, une opération chirurgicale grave, un accident dans lequel vous avez perdu beaucoup de sang.
  • Une mycose.
  • Et, bien sûr, la chimiothérapie ou la radiothérapie pour traiter un cancer.

Que peut-on faire ?

123-beauty-cosm-haar-5-3.jpg

  • Consultez un dermatologue. Il existe des médicaments qui peuvent ralentir ou arrêter la chute des cheveux et favoriser leur repousse, mais l'effet s'arrête généralement à l'arrêt du traitement. En cas d'alopécie areata, des corticostéroïdes sont souvent administrés. Si un problème médical ou une mauvaise alimentation sont à l'origine de cette situation, il faut y remédier pour que vos cheveux retrouvent leur forme. En outre, il existe un traitement au laser qui est efficace mais dont l'effet à long terme et la sécurité sont encore insuffisamment connus.

  • Si les médicaments n'aident pas, une greffe de cheveux peut être envisagée, mais chez une femme, ce n'est pas évident car toute la chevelure est généralement clairsemée et il n'y a pas de véritables « zones donneuses ».

  • Adaptez votre coupe de cheveux et utilisez les bons produits de coiffage volumisateurs. Peut-être qu'une coupe courte, une légère ondulation ou une ligne de cheveux différente fonctionneraient mieux. Demandez conseil à votre coiffeur.

  • Laissez vos cheveux sécher à l'air libre pendant un certain temps avant d'utiliser un sèche-cheveux.

auteur : Hilde Deweer - journaliste lifestyle
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram