Nez bouché : le sexe avec orgasme aussi efficace que le spray nasal

Dernière mise à jour: novembre 2021
unspl-koppel-bed-10-11-21.jpg

news Mais oui : plutôt que d’utiliser un spray ou des gouttes pour décongestionner un nez bouché, une relation sexuelle avec orgasme donnerait des résultats aussi satisfaisants… avec un réel plaisir en plus.

Cette étude, publiée dans une revue médicale très sérieuse, a reçu le prix Ig Nobel 2021 de médecine. Cette distinction récompense les recherches scientifiques les plus improbables, mais qui font néanmoins réfléchir, indiquent les membres du jury. Si certains lauréats auraient préféré ne jamais voir leur nom apparaître au palmarès, d’autres prennent cela avec beaucoup d’humour, voire même une certaine fierté.

Le sexe et la fonction nasale

On ignore ce qu’il en est de cette équipe allemande (SLK Kliniken Am Gesundbrunnen), à l’origine d’une étude intitulée « Le sexe peut-il améliorer la fonction nasale ? - Une exploration du lien entre le sexe et la fonction nasale ». D’où est venue cette idée ? On n’en sait rien. Toujours est-il que les chercheurs ont recruté des couples hétérosexuels, sachant qu’aucun participant ne présentait de problèmes respiratoires chroniques.

Le jour 1, la respiration nasale a été évaluée avant l’activité sexuelle, immédiatement après, puis 30 minutes, une heure et trois heures plus tard. Les mêmes mesures ont été effectuées le jour 2, cette fois après l’utilisation d’un spray nasal décongestionnant. Les évaluations étaient de deux types : auto-déclaration sur une échelle visuelle, et par rhinomanomètre, un appareil qui mesure la pression de l’air à l’intérieur des voies nasales, et qui sert en particulier à déterminer le degré d’obstruction (résistance et flux).

Et qu’ont constaté les spécialistes ORL ? Eh bien, que « la ventilation nasale s’est améliorée de manière significative après une relation sexuelle avec orgasme, autant qu’après l’application du décongestionnant ».

Un effet pendant une à trois heures

Les bienfaits de l’orgasme se maintiennent durant l’heure qui suit le rapport sexuel, et ceci est attesté par les auto-déclarations comme par les résultats de la rhinomanométrie (augmentation immédiate du flux nasal et baisse directe de la résistance). L’ « effet sexuel » décline ensuite progressivement, et trois heures après l’orgasme, la fonction nasale est revenue à ses capacités initiales. Par contre, elle continue à être améliorée pendant bien plus longtemps avec le décongestionnant. Précision : cette amélioration associée à l’orgasme concerne les participants qui présentaient un certain degré d’obstruction nasale avant la relation sexuelle.

L’explication de ce lien ? Aucune idée précise à ce stade, et uniquement des hypothèses qui renvoient à des processus physiologiques associés à l’excitation ou à l’effort physique. Les auteurs creuseront le sujet, et ils indiquent qu’ils vont procéder à d’autres tests du même type, concernant cette fois… la masturbation.

Voir aussi l'article : Pourquoi ce nez bouché ou qui coule ?

Source: Ear, Nose & Throat Journal (https://journals.sagepub.co)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram