Evanouissement : 10 causes possibles

Dernière mise à jour: octobre 2021
123-duizel-flauwte-sync-9-26.jpg

dossier Les pertes de connaissance sont toujours impressionnantes, que l’on en soit victime ou témoin. S’expliquant par une chute brutale de la pression artérielle, elles sont le plus souvent sans gravité. Mais il arrive qu’elles soient le signe d’une urgence vitale.

Que faut-il savoir pour avoir les bons réflexes en cas d’évanouissement ?

Le malaise vagal

Le malaise vagal est l’une des causes les plus fréquentes et bénignes d’évanouissement. Favorisé par un stress ou une station debout prolongée dans une atmosphère surchauffée, ce malaise est souvent précédé de nausées, de sueurs, de bâillements. Il s’explique par un ralentissement du rythme cardiaque associé à une chute de la tension artérielle, d’où une diminution brutale d’apport d’oxygène au cerveau et donc une sensation de malaise. Rassurez-vous, si cela va jusqu’à l’évanouissement, le simple fait de toucher terre permet au sang d’envahir à nouveau la tête et donc de reprendre ses esprits en quelques instants. Attention toutefois au risque de blessure. Pour éviter d’aller jusqu’à la chute, dès les premiers signes de faiblesse, le mieux est de s’allonger, les jambes légèrement surélevées.

La déshydratation

Si vous ne buvez pas assez ou perdez trop de liquide (transpiration excessive, prise de diurétiques), vous risquez de vous déshydrater. Votre système nerveux ne peut alors plus contrôler correctement votre tension artérielle, ce qui risque d’entraîner une chute de tension et donc un évanouissement. La couleur de vos urines peut être un bon indicateur de votre taux hydratation : si elles sont foncées, cela signifie probablement que vous ne buvez pas assez.

L’hypoglycémie

Un faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie) peut provoquer des vertiges, des tremblements, de la fatigue, de la confusion, des troubles de la vision, voire une perte de connaissance. Pour y remédier, il suffit de manger un sucre ou de boire une boisson sucrée. Par contre, pour prévenir les variations brutales de glycémie dans le sang, mieux vaut au quotidien consommer suffisamment de glucides lents et limiter les sucres rapides, surtout au petit déjeuner.

Le passage de la position couchée à debout

Si vous avez des vertiges ou faites des malaises en vous levant, il peut s’agir d’hypotension orthostatique. Ce trouble, qui concerne surtout les personnes âgées, est le plus souvent bénin. Mais il favorise le risque de chutes, impacte la qualité de vie et peut cacher d’autres troubles. Il est donc conseillé d’en parler au médecin.

L’hyperventilation

Lorsque vous hyperventilez, c’est-à-dire lorsque vous respirez trop vite ou trop profondément, cela entraîne un rétrécissement des vaisseaux sanguins autour de votre cerveau, ce qui réduit l'apport en oxygène et provoque des étourdissements, voire des évanouissements. L'anxiété est une cause fréquente d’hyperventilation. Elle peut néanmoins cacher une cause plus grave. Mieux vaut donc en parler à un médecin.

La prise de médicaments

L'évanouissement est parfois un effet secondaire de certaines médications. C’est notamment le cas des traitements contre l’hypertension, des antidépresseurs ou encore de l’insuline. p>

La consommation d'alcool

En favorisant la dilatation des vaisseaux sanguins, la consommation excessive d’alcool peut entraîner une baisse de la tension artérielle et donc un évanouissement.

Le diabète

L'hyperglycémie due au diabète peut endommager les nerfs qui contribuent à maintenir une bonne tension artérielle, et donc provoquer des évanouissements. D’où l’importance de consulter en cas de syncopes inexpliquées ou récidivantes.

Des problèmes cardiaques

Un muscle cardiaque endommagé, des artères obstruées ou rétrécies peuvent diminuer le débit sanguin, ce qui risque de se traduire par des syncopes à répétition. D’où l’importance d’en parler sans tarder à votre médecin, surtout si vous présentez d’autres symptômes comme des douleurs thoraciques, des palpitations, une fatigue inhabituelle.

L’accident vasculaire cérébral (AVC)

Lors d'un accident vasculaire cérébral, l'apport normal de sang au cerveau est perturbé. C’est pourquoi l’AVC se traduit souvent par une perte de connaissance. L’évanouissement peut ou non être précédé d’autres symptômes : troubles de l’équilibre, maux de tête violents éventuellement accompagnés de vomissements, pertes de mémoire, troubles visuels (perte de la vision d’un œil, vision double), difficultés à parler, paralysie d’une partie du visage ou d’un côté du corps... Au moindre doute, appelez le 112. Chaque seconde compte entre la survenue d’un AVC et sa prise en charge pour limiter le risque de séquelles.

Source: Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram