Caresser un chien : un effet bien-être immédiat

Dernière mise à jour: octobre 2021
unspl-hond-6-10-21.jpg

news Le contact avec un chien suscite très vite un sentiment de bien-être, avec une réduction de la sensation de stress et une série d’autres bienfaits psychologiques. Des « interventions canines » pourraient être mises en place dans bien des situations.

Une série d’études se sont intéressées aux bienfaits mentaux des interactions avec les chiens. Des programmes d’accompagnement et de soutien ont d’ailleurs été mis en place dans de nombreuses structures, en particulier hospitalières. On parle de « chiens thérapeutiques », de zoothérapie (thérapie assistée par l’animal) et de cynothérapie (thérapie assistée par le chien).

Dans la vie quotidienne

L’intervention repose sur une médiation entre un professionnel, un animal, et un patient souffrant de troubles physiques, mentaux, sociaux ou affectifs. L’objectif consiste en une amélioration de la santé, et ceci par des voies diverses : ouverture relationnelle, meilleur moral, reprise d’une activité physique… Mais cette aide du chien ne devrait pas relever exclusivement du domaine strictement thérapeutique, et elle pourrait être mise en œuvre dans des situations plus « quotidiennes », estime cette équipe canadienne (université de la Colombie-Britannique).

Pour appuyer cela, elle a réuni plusieurs centaines d’étudiants universitaires, dont l’état de bien-être a été évalué à l’entame : épanouissement, affects positifs et négatifs, relations sociales, bonheur, intégration dans la vie du campus, stress, solitude, mal du pays… Les participants ont été répartis dans trois groupes, en fonction du type d’interaction : dialogue avec un maître-chien (sans l’animal), présence d’un chien mais sans contact physique, interactions directes (jeu et caresses) avec un chien.

Un effet « spectaculaire »

Résultats global : la sensation de bien-être s’est améliorée dans toutes ces configurations. Résultat affiné : le bénéfice le plus significatif, et de loin, est observé lors du contact direct avec le chien, et ceci sur tous les paramètres d’évaluation du bien-être.

Les chercheurs parlent d’un effet « spectaculaire » par son ampleur, d’autant que ces bienfaits surviennent après des séances d’une durée relativement courte. Ils ajoutent que cette approche pourrait être exploitée dans bien des situations de la vie privée, estudiantine et professionnelle ; les interventions canines assistées ne se cantonnant alors plus à la sphère, disons, médicale, mais elles seraient élargies à de véritables programmes de bien-être ouverts à tous.

Voir aussi l'article : Promenade : prenez-vous plaisir à sortir votre chien ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram