Cancer du sein métastatique : un nouveau programme de recherche pour mieux comprendre

Dernière mise à jour: septembre 2021
123-h-borst-screening-thermografie-02-19.jpg

news En Belgique, 1 femme sur 8 (*) développera un cancer du sein au cours de sa vie. Une partie d’entre elles seront affectées par une forme avancée de la maladie, le cancer du sein métastatique. Pour améliorer les traitements, les chercheurs disposent d’un nouvel outil, AURORA.

« Comprendre pourquoi certains cancers du sein présentent des récidives et se généralisent alors que d’autres sont guéris est primordial pour développer des stratégies de traitement qui augmenteront les taux de guérison. AURORA vise à répondre à cet objectif à travers une analyse moléculaire poussée d’un échantillon prélevé sur la tumeur du sein et d’un échantillon pris d’un autre organe », explique le Dr Philippe Aftimos, co-investigateur principal du programme AURORA et responsable du développement des essais cliniques à l’Institut Jules Bordet (Bruxelles).

Continuer à faire avancer la recherche

Plus de 1100 patientes participent déjà à ce programme de recherche européen surnommé « le GPS du cancer du sein métastatique ». Les premiers résultats sont encourageants. Mais alors que va débuter Octobre Rose, les chercheurs du Breast International Group (BIG), qui sont à l’initiative d’AURORA, soutenus par BIG against breast cancer, tirent la sonnette d’alarme. Il y a urgence à trouver de meilleurs traitements pour ces patientes, et pour cela, la recherche doit avancer et a besoin de fonds.

« C’est vrai que nous avons fait beaucoup de progrès. La plupart des femmes atteintes d’un cancer du sein s’en sortent aujourd’hui car elles bénéficient de traitements de plus en plus ciblés. Dans l’opinion publique on pense que cette maladie est presque sous contrôle. C’est faux. Les progrès concernent surtout le cancer du sein diagnostiqué à un stade précoce. Une fois que le cancer se répand dans d’autres organes ou qu’il réapparaît, nous, les médecins, avons beaucoup moins d’options à proposer à nos patientes. Il est de notre devoir de continuer à faire avancer la recherche », rappelle le Dr Martine Piccart, oncologue médicale et directrice scientifique à l’Institut Jules Bordet.

Le mercredi 13 octobre, à l’occasion de la journée internationale de sensibilisation au cancer du sein métastatique, un séminaire sur le thème « J’ai un cancer du sein métastatique : quel est mon futur ? » sera proposé en ligne de 13 h à 14 h. C’est gratuit, mais il faut s’inscrire ici.

(*) Globocan Report, décembre 2020.

Source: Aurélia Dubuc - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram