Quel lien entre le poids et la toux chronique ?

Dernière mise à jour: octobre 2021
123-hoest-allerg-4-15.jpg

news Les personnes en excès de poids, et surtout en cas d’obésité, rapportent plus fréquemment que d’autres présenter une toux chronique. Qu’en est-il exactement ?

Le surpoids et l’obésité retentissent sur la fonction respiratoire. « Les mécanismes pathogéniques sont à la fois nombreux et variés », indique le Dr Philippe Tellier (Journal international de médecine). Pour mieux cerner cette réalité, une équipe danoise (Sjaellands Universitetshospital) a examiné des données concernant quelque 34.000 adultes, précédemment intégrés dans une étude générale de population. Les patients souffrant d’une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou d’asthme ont été exclus.

Une fréquence deux à trois fois plus élevée

Cinq groupes ont été constitués en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC) : de sous-poids (< 18,5) à obésité sévère (> 35), le poids santé se situant entre 20 et 25. Le résultat met en évidence une corrélation très nette entre le poids et la toux chronique. Ainsi, par rapport à un poids santé, le surpoids (IMC entre 25 et 30) expose à un risque légèrement plus élevé de présenter une toux chronique, mais ce risque explose en cas d’obésité modérée (x 2) et davantage encore si elle est sévère (x 3).

Une analyse plus approfondie révèle que la toux chronique associée à l’obésité est en partie (23%) liée à la présence d’un reflux gastro-oesophagien (RGO), sachant que d’autres facteurs ont été identifiés, comme le faible apport en légumes (10%) ou l’exposition professionnelle à divers agents irritants (8%). La toux a été significativement associée à d’autres symptômes respiratoires invalidants, comme la dyspnée (difficultés à respirer), ainsi qu’à des comorbidités comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, et donc le RGO.

Le Dr Tellier commente : « La relation entre l’IMC et la toux chronique semble bien être de type dose - effet, avec une toux deux à trois fois plus fréquente en cas d’obésité. Le reflux gastro-oesophagien, les faibles apports en légumes et l’exposition professionnelle sont autant de facteurs identifiés, mais il en est certainement bien d’autres que des études à venir contribueront à cerner ».

Voir aussi l'article : Les remèdes naturels contre la toux

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram