Quels vaccins peuvent être administrés pendant la grossesse ?

Dernière mise à jour: octobre 2021
123_vaccin_zwanger.jpg

dossier Avant de tomber enceinte, il est prudent de vérifier quels vaccins vous n'avez pas encore reçus et de vous les faire administrer en temps opportun.

Mais de nombreux vaccins peuvent également être administrés pendant la grossesse. Certains sont même explicitement recommandés pendant cette période.

Vaccins recommandés

Coqueluche

La vaccination contre la coqueluche est recommandée entre la 24ème et la 32ème semaine de grossesse. Il s’agit d’un vaccin combiné qui protège aussi contre la diphtérie et le tétanos. Après la vaccination, vous fabriquerez des anticorps supplémentaires que vous transmettrez à votre bébé.

Si le vaccin a été administré avant la grossesse, l’enfant recevra moins d’anticorps. La vaccination contre la coqueluche est donc recommandée pendant la grossesse, même si vous avez déjà reçu un vaccin contre la coqueluche à l'âge adulte. Tous les membres de la famille et les personnes qui s'occupent du bébé doivent être correctement vaccinés.

Grippe

En tant que femme enceinte, vous courez un risque plus élevé de complications à cause de la grippe. On observe aussi un risque plus élevé de nouveau-né de faible poids, de naissance prématurée ou même de fausse couche. C'est pourquoi le Conseil supérieur de la santé recommande que chaque femme enceinte se fasse vacciner à partir de 16 semaines de grossesse pendant la saison grippale (octobre à mars). Les femmes enceintes à haut risque, par exemple celles souffrant d'une maladie pulmonaire, devraient se faire vacciner quel que soit le trimestre de la grossesse.

Hépatite B

Certaines personnes sont infectées par l'hépatite B sans même le savoir. Il est préférable de se faire tester. Chez les femmes enceintes porteuses du virus de l'hépatite B, il est crucial de prendre des mesures dès que possible pour protéger le bébé à la naissance. Il sera vacciné contre le virus immédiatement après sa venue au monde.

Covid-19

Les femmes enceintes peuvent être vaccinées contre le coronavirus avec les vaccins à ARN messager Pfizer et Moderna. Ceci s'applique à toutes les femmes enceintes : les femmes souffrant de maladies sous-jacentes (comme le diabète ou les maladies cardiaques et pulmonaires) et les femmes en bonne santé. Si vous êtes enceinte, vous avez un risque plus élevé de tomber gravement malade à cause du Covid-19, en particulier au troisième trimestre. Les études montrent que les femmes enceintes ne courent pas un risque plus élevé d'effets secondaires ou de complications après la vaccination avec des vaccins à ARNm.

Avant un voyage

Une femme enceinte qui prévoit un voyage lointain ou un long séjour à l'étranger pendant sa grossesse doit demander à son médecin si la région dans laquelle elle se rend exige certaines vaccinations. L'hépatite A par exemple, mais aussi l'encéphalite japonaise, l'encéphalite à tiques, les méningocoques, la polio et la rage.

Vaccins non recommandés

Jusqu'à présent, il n'y a aucune preuve de malformations chez le bébé après l'inoculation de l'un des vaccins ci-dessous, mais par mesure de précaution, ils ne sont pas administrés pendant la grossesse et pendant l'allaitement. Il est également préférable de ne pas tomber enceinte dans le mois qui suit une injection d’un de ces vaccins.

• rougeole, oreillons, rubéole
• fièvre jaune
• typhoïde
• varicelle

Cependant, si vous tombez enceinte dans les premières semaines suivant la vaccination avec un vaccin vivant atténué, ne vous inquiétez pas. Cela ne veut pas dire que votre bébé sera à coup sûr malade. Le risque n’est vraiment que théorique et si on évite la vaccination, c’est juste par mesure de précaution.

Source: Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram