Diabète : pourquoi il est essentiel de maîtriser très tôt la glycémie

Dernière mise à jour: septembre 2021
123_diabetes_suikerziekte_2020.jpg

news A moyen et à long terme, le diabète de type 2 (DT2) expose à des complications potentiellement très sévères, notamment sur le plan cardiovasculaire. Pour limiter les risques, il est essentiel d’entreprendre très tôt un contrôle énergique de la glycémie.

En fait, il n’y a pas de temps à perdre. La glycémie correspond au taux de sucre (glucose) dans le sang (plasma sanguin). Quand cette concentration est trop élevée, on parle d’hyperglycémie, et elle caractérise le diabète : prolongée, elle induit à long terme des altérations des nerfs et des vaisseaux sanguins, parmi d’autres atteintes, ce qui peut entraîner des complications graves.

Hémoglobine glyquée : un indicateur essentiel

Lorsque le diagnostic est posé, l’objectif du traitement (médicaments, adaptation du mode de vie…) consiste à maintenir les valeurs glycémiques dans une fourchette acceptable. La mesure de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) est un indicateur essentiel, car cela permet d’évaluer l’équilibre glycémique sur une période relativement longue, deux ou trois mois. On sait qu’un diabète est considéré comme équilibré si le taux de HbA1c ne dépasse pas 53 mmol/mol (millimole par mole), anciennement 7%, voire dans certains cas 58 mmol/mol (7,5%).

Une équipe suédoise (université de Göteborg) a examiné l’importance de ce seuil en termes de risque cardiovasculaire et de mortalité toutes causes confondues, et ceci à 5, 10 et 20 ans après le diagnostic de diabète. Les chercheurs ont analysé des données de suivi concernant quelque 4000 adultes diabétiques de type 2 (DT2), et ils ont procédé à des calculs statistiques complexes.

Un contrôle précoce et intensif

Ce qu’on retiendra, c’est que plus tôt la glycémie est maîtrisée, plus le risque de complications, en particulier cardiovasculaires (infarctus du myocarde), diminue à long terme. Une intervention thérapeutique et comportementale énergique dès le diagnostic est fondamentale. En examinant l’évolution des valeurs HbA1c, ils observent une différence considérable, en termes de risques de complications, selon qu’elles aient été maîtrisées rapidement, ou plus tardivement. Ils expliquent : « Une détection précoce du diabète et un contrôle intensif de la glycémie dès le moment du diagnostic sont essentiels pour minimiser à long terme le risque de complications ».

Voir aussi l'article : Pré-diabète : de quoi s'agit-il et comment réagir ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram