Syphilis : les symptômes selon les stades de la maladie

Dernière mise à jour: septembre 2021
123-m-syfilis-test-soa-15-9-21.jpg

dossier La syphilis est une infection sexuellement transmissible (IST) qui se transmet principalement par des contacts sexuels non protégés. Elle est causée par la bactérie Treponema pallidum. Sans traitement, la syphilis peut entraîner de graves complications. L'affection se développe en trois stades.

Premier stade

Trois semaines après l'infection, un ulcère indolore se présente sur ou dans les parties génitales, l’anus ou la bouche. On peut observer un gonflement des ganglions lymphatiques dans le cou ou l'aine. Ces symptômes ne surviennent que chez un patient sur trois. Sans traitement, ils disparaissent en trois à six semaines.

Deuxième stade

Au deuxième stade - dans les trois à six semaines qui suivent l'apparition de l’ulcère - on observe des symptômes plus généraux : symptômes pseudo-grippaux, gonflement des ganglions lymphatiques, éruptions cutanées non prurigineuses sur le tronc, les bras et les jambes, renflements autour du pénis ou du vagin et perte de cheveux. Ces symptômes disparaissent également sans traitement.

Période de latence

Non traitée, la syphilis entre dans une phase de latence : la maladie semble guérie, on ne ressent aucun symptôme, mais la bactérie est toujours présente dans le sang. Pendant cette phase, la personne reste contagieuse.

Troisième stade

Ce stade peut survenir dans les deux à trente ans après l'infection. Le cœur, la moelle épinière, les os ou le cerveau sont touchés. Faute de traitement, une personne infectée sur trois finit par atteindre le troisième stade.

Prévention et traitement

La syphilis peut être partiellement prévenue par l'utilisation d'un préservatif lors des rapports sexuels.

L'infection est généralement traitée avec de la pénicilline. Si vous êtes allergique à la pénicilline, le médecin vous donnera un autre antibiotique.

La syphilis peut être traitée au cours des deux premiers stades de l'infection. Plus le traitement tarde, plus la syphilis peut causer des dommages à l'organisme.

Pendant les sept jours qui suivent le traitement, tout contact sexuel doit être évité. Au cours de la première année, le sang doit être analysé tous les deux mois.

Après le diagnostic, veillez à prévenir vos partenaires sexuels des trois derniers mois afin qu'ils puissent se faire dépister et, si nécessaire, se faire traiter.

Voir aussi l'article : Syphilis : une très forte progression en Europe

Source: Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram