Coqueluche : cause, symptômes, prévention, traitement

Dernière mise à jour: septembre 2021
Dans cet article
Coqueluche : cause, symptômes, prévention, traitement

dossier La coqueluche est une maladie respiratoire très contagieuse, caractérisée par des quintes de toux sévères et persistantes. Les enfants de moins d'un an sont plus sensibles aux complications graves, surtout s'ils ne sont pas (encore) complètement vaccinés.

La maladie est causée par la bactérie Bordetella pertussis qui vit dans la bouche, le nez et la gorge d'une personne infectée. L'infection se transmet de personne à personne par les gouttelettes de salive en suspension dans l'air libérées lors de la toux et des éternuements. 

Symptômes de la coqueluche

123-kind-hoesten-ziek-oz-dr-170_02.jpg

• Chez l'enfant, la coqueluche évolue en différentes phases. Les premiers symptômes sont les mêmes que ceux d'un rhume : nez qui coule, éternuements, fièvre et toux légère. Dans les deux semaines, la toux s'aggrave et des quintes de toux s'ensuivent. L'enfant peut alors cracher un épais mucus et avoir une respiration sifflante. Les crises empirent souvent la nuit, ce qui peut épuiser l'enfant.

Manger, boire et respirer sont aussi rendus difficiles à cause de la toux. En conséquence, l'appétit diminue et l'enfant perd souvent du poids. Les quintes de toux peuvent également causer vomissements et manque d'oxygène. Après deux à quatre semaines, les quintes de toux très caractéristiques font place à une toux grasse qui peut durer plusieurs semaines. Les voies respiratoires restent souvent hypersensibles pendant un certain temps.

• Les adultes et les enfants plus âgés qui souffrent de coqueluche ne manifestent souvent que peu de symptômes spécifiques. Ils ne présentent généralement qu'une toux qui varie de légère à grave et peut durer longtemps (plus de trois semaines).

• Chez les prématurés et les nouveau-nés, la toux est souvent totalement absente. À la place, le bébé arrête de respirer et les lèvres, les doigts et les orteils deviennent bleus (en raison de la privation d'oxygène). Cette situation est très dangereuse, car elle peut entraîner des lésions cérébrales et le décès du nouveau-né.

Comment prévenir la coqueluche ?

La vaccination contre la coqueluche fait partie du calendrier vaccinal de base des nourrissons en Belgique. Le vaccin est administré à l'âge de 2 mois.

En outre, les gouvernements flamand et wallon fournissent des vaccins gratuits aux femmes enceintes et à toutes les personnes qui sont en contact étroit avec un nourrisson. Le vaccin de rappel tous les dix ans contre le tétanos (Triaxis) contient également le vaccin contre la coqueluche. Cependant, la protection offerte par le vaccin contre la coqueluche diminue avec le temps. Même si vous êtes vacciné, vous pouvez donc toujours contracter la coqueluche. La maladie évolue alors de manière beaucoup moins marquée et ne se manifeste souvent que par une toux persistante.

Traitement

• Chez les enfants et les adultes vaccinés, la maladie est plutôt bénigne.

• Les nourrissons et les enfants non vaccinés atteints de coqueluche sont immédiatement hospitalisés pour recevoir des soins et des antibiotiques et empêcher ainsi la propagation de l'infection. Il est préférable de commencer le traitement le plus tôt possible, car cela raccourcit la période de contagion. 

• Pour ceux qui ont des quintes de toux depuis plus d'un mois, le traitement est malheureusement peu utile. Dans ce cas, il est préférable d'attendre une guérison spontanée.

Source: Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram