L’air de la mer est-il meilleur pour la santé ?

Dernière mise à jour: août 2021
unspl-m-zee-strand-19-8-21.jpg

news L'air marin contient de fortes concentrations de particules ou ions négatifs dont on dit parfois qu'ils augmentent le taux de sérotonine dans le corps. La sérotonine est une hormone qui influence le sommeil, l'appétit, l'humeur et le stress. On sait depuis le début du siècle dernier qu’il y a beaucoup d’ions négatifs dans l’air aux abords des chutes d’eau et de la mer. C’est aussi depuis cette époque qu’on soupçonne que ces ions, chargés électriquement, pourraient avoir de l’influence sur certains problèmes de santé.

Bon pour le sommeil ?

Diverses études confirment qu'il y a effectivement beaucoup d'ions négatifs dans l'air marin, mais les recherches sur le lien entre les particules négatives et la sérotonine sont plutôt limitées. Une recherche américaine (à petite échelle) réalisée sur cette association montre que les ions négatifs provoquent une diminution du stress. Mais les recherches sur le lien entre les ions négatifs et la relaxation sont bien moins claires : dans certains cas, les personnes sont moins détendues, dans d’autres, elles le sont davantage, et la plupart du temps, on n’observe aucun lien. On ne sait donc toujours pas si les ions négatifs influencent la production de sérotonine, qui est précisément l'hormone responsable d'une bonne nuit de sommeil et d'une humeur positive.

Il y a peut-être une autre explication au lien entre l'air marin et le sommeil. Hilde Franckx, médecin pendant plusieurs années dans un centre de revalidation situé dans la station balnéaire du Coq (De Haan), déclare : « L'air de la mer est plus lourd qu'à l'intérieur des terres. Par conséquent, nous devons faire plus d'efforts pour respirer et nous respirons aussi plus lentement. Cet effort nous fatigue rapidement. C'est pourquoi il nous faut un temps d’acclimatation, plus d’une journée, pour nous sentir mieux ensuite, ce qui peut expliquer pourquoi on est plus alangui et somnolent après une journée en bord de mer ».

Une source d'iode

Ce sur quoi les études s'accordent, c'est le rôle positif de l'air marin dans notre apport en iode. Une recherche publiée par l'Irish Medical Journal a révélé qu’il contient suffisamment d'iode pour combler les besoins quotidiens d'une personne. Ce minéral est impliqué dans un certain nombre de fonctions vitales de l'organisme, comme le développement du cerveau. L'iode est également nécessaire à la production des hormones thyroïdiennes. Ces hormones régulent à leur tour le métabolisme, les niveaux d'énergie et la température corporelle.

Outre l'iode, l'air marin recèle du magnésium et d'autres oligo-éléments. Toutes ces substances stimulent les réactions immunitaires de la peau et des organes respiratoires. Leur inhalation contribue à libérer le mucus coincé dans les voies respiratoires. Ceci facilite la toux, qui dégage les voies respiratoires. Tout le monde a donc intérêt à respirer de l’air marin, en particulier les personnes souffrant d'asthme ou d'allergies.

Voir aussi l'article : Espaces bleus : les bienfaits d’une promenade au bord de l’eau

Source: Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram