Causes de la dyslexie : que sait-on exactement ?

Dernière mise à jour: juillet 2021
123_kind_logopedie_therapie_studeren.jpg

news Malgré de nombreuses recherches, les scientifiques ignorent encore la cause exacte de la dyslexie, ce trouble de l’apprentissage de la lecture et de l'écriture. Le nœud du problème réside dans le cerveau, où quelque chose ne va pas lors du traitement de l'information linguistique, mais que sait-on exactement ?

On estime qu'environ une personne sur dix (enfants et adultes) est concernée par la dyslexie. Dans ce cas, la maîtrise de la lecture, de l'orthographe et de l'écriture est beaucoup plus difficile, quel que soit l’âge, le niveau d'instruction ou le degré d’intelligence. Le diagnostic est souvent posé durant l'enfance.

Déficience auditive non détectée

Les difficultés d’apprentissage du langage peuvent avoir diverses causes, y compris une déficience auditive. Une étude britannique (à petite échelle) a ainsi révélé qu'un enfant sur quatre présentant des problèmes de lecture souffrait d'une déficience auditive légère à modérée, que les parents et les enseignants n'avaient pas remarquée jusque-là. Mais on ne parle pas de dyslexie si une cause comme celle-là peut expliquer les difficultés.

Trois théories

Les scientifiques ne savent pas encore exactement ce qui cause la dyslexie. Cependant, il paraît certain que la source du problème réside dans le cerveau. Trois théories coexistent. Selon la première, l'hémisphère gauche du cerveau se développe plus lentement que l'hémisphère droit. La seconde affirme qu'une partie du traitement de l'information dans le cerveau n'est pas assez rapide. Quant à la troisième, certains spécialistes pensent que la dyslexie résulte d'une altération de l'activité cérébrale associée à la reconnaissance et à l’analyse des mots.

Les scientifiques s'accordent en tout cas pour dire que la dyslexie est en grande partie génétique. Ils estiment que les enfants ont 40 à 50% de probabilité de développer une dyslexie si l'un de leurs parents en est atteint. Si ce sont les deux parents, ce risque serait d'environ 80%.

Ecouter des histoires pour les tout-petits

Bien qu'aucun moyen n'ait encore été trouvé pour guérir complètement la dyslexie, des traitements peuvent réduire les problèmes. Des expériences avec de nouvelles techniques comme la stimulation électrique du cerveau sont en cours, mais des recherches supplémentaires doivent être menées. En Belgique, des experts de l'université de Louvain (KU Leuven) ont récemment développé des histoires audios adaptées pour les enfants d'âge préscolaire afin d'aborder ces difficultés dès le plus jeune âge.

Dans tous les cas, la dyslexie n'affecte pas les autres capacités intellectuelles (compréhension, raisonnement…) et elle ne doit pas être considérée comme un obstacle insurmontable dans le parcours scolaire et professionnel. Des génies comme Léonard de Vinci et Albert Einstein étaient dyslexiques…

Voir aussi l'article : Observer le cerveau pour prédire… l’appétit sexuel

Source: Andy Furniere - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram